Une pause pour aller danser

111107 185

Les années passent, mais les pauses (dont je vous ai déjà raconté l’origine) pour partir en transe reviennent. Cette année, notre cher festival Éclipse sera l’occasion de nouveautés: sur un nouveau site en Outaouais, d’abord (un site qui semble extraordinaire, d’ailleurs!). Avec la puce, aussi (mais oui, c’est un festival familial! Et elle porte maintenant volontiers ses coquilles qui protègent ses oreilles, et elle aime danser… et la transe psychédélique!), et sans kiosque pour nous… Lisez la suite

Oeillets

140630 020

C’est un scandale! Les jardineries placent souvent les oeillets (Dianthus) dans les annuelles, et les jardineux et jardineuses les arrachent sans merci à la fin de la saison! C’est de la gaspille! (Oui bon je dis gaspille pour gaspillage, moi…) De la gaspille terrible! La grosse boule de fleurs de la première photo ci-dessous a pas un, pas deux, mais trois ans, et a subi au printemps une transplantation rapide, avec racines massacrées, et on… Lisez la suite

Raifort

140707 038

Je cultive du raifort, moi, madame. Les trucs à récolter dans cinq ans, j’ai pas peur de ça, moi, monsieur! Le raifort (Armoracia rusticana, horseradish), je l’utilise dans ma fameuse (oui oui oui, j’ai même des amis qui sont venus apprendre à en faire l’an passé!) relish de courgettes au raifort. Et un jour (l’an prochain, pas dans cinq ans!), il viendra de mon potager, ce raifort-là! C’est la racine qui devient condiment (et avec… Lisez la suite

Écorces et potages

140707 003

Dans le cadre de mon grand projet de déshydratation de bouffe pour le camping, je me suis inspirée du Backpacking Chef. Et ce dont je vous parle aujourd’hui, il appelle ça de l’écorce. Très facile à réaliser: il suffit de purée de pommes de terre (ou, ici, de purée de patate) qu’on passe au mélangeur avec du bouillon (poulet, légumes, au choix) à faible teneur en gras. Ensuite on verse et on étend sur les… Lisez la suite

Livingstone: fleurs de bonheur

140707 049

Je suis tombée sous leur charme au détour d’un catalogue de semences il y a quelques années, et c’est vraiment cet été (alors que je finis les semences du sachet, évidemment) que j’en profite enfin. Les années précédentes, j’avais parti leurs semis trop tard, il faut croire! Voici donc mes Dorotheanthus bellidiformis (Livingstone daisy), de petites fleurs qui ouvrent au soleil puis se referment pour la nuit et la pluie. Elles sont au potager cette… Lisez la suite

Lavande

140707 124

Ma lavande vit son troisième été. J’avais peur qu’elle ne passe pas l’hiver, alors j’ai planté mes petits semis en carré tout proche de la maison, pour qu’ils profitent de la chaleur/protection offerte par celle-ci en hiver. J’avais craint que la germination soit difficile, alors j’ai parti toutes les semences que j’avais dans mon petit paquet. Et voilà, trois ans plus tard, elle est toujours là, ma lavande, facile comme tout, touffue et parfumée, pas… Lisez la suite

Craquelins au déshydrateur

140630 112

Mon projet de bouffe de camping déshydratée se poursuit avec entrain. Je me suis lancée dans les craquelins. À plein. D’abord, c’est hyper facile. Ensuite, on met ce qu’on veut là-dedans! Graines (le lin et le chia sont idéaux parce qu’une fois dans l’eau ils deviennent visqueux et servent de liant pour le mélange), noix (trempées puis égouttées), farines, légumes, fruits, aromates, germinations, sauces: ce qu’on veut et ce qu’on a! Il suffit ensuite de… Lisez la suite

Arachides

140703 027

Chaque année, j’essaie d’essayer (!) du neuf au potager. L’an passé, j’ai essayé les arachides (je n’y croyais pas dans notre climat mais ma mère m’affirme qu’il y a plus de 30 ans mes parents en avaient récolté plein!). Sauf que leur lit n’existait pas encore, l’an passé, et que j’ai fini par les semer (trop) tard. Alors? Alors cet été je tente un nouvel essai. Et comme les arachides aiment la chaleur… j’essaie de… Lisez la suite

Porc-épic!

Je récitais un petit poème quétaine (heille, c’était en 1981) dans mon tout premier spectacle scolaire (il n’y en a pas eu beaucoup ensuite), et mes parents ont manqué ça (ce qui m’a beaucoup déçue à l’époque, jusqu’à ce que je comprenne et me mette en accord absolu avec mes parents parce que…) parce que… notre chienne avait comme pris une bouchée de piquants de porc-épic, et son traitement était comme qui dirait… prioritaire! En… Lisez la suite

Croustilles

Toutes les fois qu’il y a un festival ou un jour de marché dans la région, il y a des croustilles maison à vendre. Je résiste à leur odeur alléchante, mais faut croire qu’elles se faufilent quand même entre mes neurones, parce qu’un bon jour de la fin du printemps, j’ai décidé de m’essayer. Ah, je sais ce qui a changé de mon côté: la mandoline! J’ai un mandoline hyper ordinaire, Starfrit sûrement, achetée en… Lisez la suite

Pesto de fleur d’ail

140630 012

Fin juin, début juillet. La fleur d’ail est à cueillir chez nous. Première récolte: 650 g. C’est celle que vous voyez sur les photos. Deuxième récolte, 760 g. Il reste… ce que j’ai dû oublier et que je finirai bien par remarquer sur les plants (et qui ira rejoindre les herbes salées). Qu’en faire cette année? Pesto! Comme pour le basilic, comme pour les tomates séchées qui deviennent sauce à pizza chez nous: noix de… Lisez la suite

Boutures de saule

Je vous l’ai déjà dit: un saule c’est non seulement facile à bouturer, mais ça aide les autres boutures d’arbres et plantes  à développer leurs racines. Ce printemps on a taillé notre petit saule arbustif et on a fait tremper ces branches-là. Les racines formées, on les a mis en pots, nots futurs petits saules, pour leur donner la chance de s’habituer en terre avant d’être en pleine terre. Ça a très bien fonctionné: mêmes… Lisez la suite

Jardin d’eau

Malgré l’absence nouvelle de trois mélèzes matures qui lui faisaient de l’ombre, le jardin d’eau se porte à merveille cette année encore. Comme on a acheté en hiver, on ne savait pas d’abord qu’on aurait un jardin d’eau: tu parles d’une belle surprise! Mais s’il avait fallu l’entretenir… c’est évident qu’on aurait maintenant un beau dégât sur les bras. Le premier été on a actionné une pompe là-dedans, on a voulu y mettre le boyau,… Lisez la suite

Aménagements d’un 6e été

Ça fait tiquer nos visiteurs. Pourquoi y a du bois, là? Un peu partout mais pas au hasard… Des branches et brindilles par terre, qui forment un genre de frontière? C’est parce que cette année, l’aménagement du terrain nous préoccupe. Où marcher, où ne pas passer. Le sol à laisser tranquille un peu, pour qu’il soit moins compacté. Et l’étang aussi, qui commençait à s’éroder à force de voir ses rives piétinées. Au printemps, l’Homme… Lisez la suite

Mojito

Y a toujours deux côtés à une histoire, hein. Ce billet est donc, d’un côté, une solution au calvaire que je vis lors de chaque canicule (parce que je ne me plains pas à moins vingt, mais à trente-trois, je ca-po-te): comment survivre? La réponse, en ce début d’été, tient en un mot: mojito! Ah mais d’un autre côté, ce billet est une solution potagère on ne peut plus rationnelle et nécessaire! Car voyez-vous, malgré… Lisez la suite