Santé Canada, le glyphosate (RoundUp) et vous (appel à l’action, ça prend 5 minutes)

Laissez-moi citer Radio-Canada, avec une nouvelle absolument abracadabrante:

La volonté du Canada d’autoriser plus de résidus du pesticide glyphosate dans l’assiette suscite l’indignation. Des médecins et des chercheurs dénoncent une idée à contre-courant pour laquelle les risques ne sont pas suffisamment connus. La professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal Maryse Bouchard a été « surprise » et « un peu sidérée » d’apprendre que le gouvernement fédéral veut permettre deux à trois fois plus de résidus de glyphosate sur les céréales et les légumineuses que consomment les Canadiens.
C’est difficile à justifier, dit la titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les contaminants environnementaux et la santé des populations. « Ironiquement, Santé Canada nous dit de manger plus de légumineuses. Il y a d’ailleurs des gens qui font une grande consommation de ces protéines végétales. »

Une citation de : Maryse Bouchard, professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les contaminants environnementaux et la santé des populations.
Les fabricants et distributeurs de pesticides, représentés par CropLife, affirment que les nouvelles limites envisagées par Ottawa sont fixées à des niveaux bien inférieurs à la quantité qui pourrait présenter un risque pour la santé humaine. De son côté, Santé Canada juge qu’aux limites maximales de résidus proposés, ces résidus ne poseront pas de risques inacceptables. « Je ne crois pas qu’on a les données pour affirmer ceci, lance Maryse Bouchard. Il n’y a pas d’études qui ont montré que le glyphosate était sans effet sur la santé, au contraire. »
Selon elle, le risque du glyphosate est mal compris, mal quantifié et on manque de données sur ce sujet.

LÀ tout le monde, c’est pas une blague: le Canada souhaite nous empoisonner joyeusement à même notre assiette, car l’industrie (Monsanto-Bayer, oui!) dit que c’est correct! Il y a consultation publique et le public, c’est moi, et c’est vous! Rendez-vous sur cette page et faites part de vos commentaires par écrit, ça presse!

Il y a des pays entiers (l’Allemagne dès 2023) qui ont déjà commencé à interdire le glyphosate, on ne peut pas prétendre qu’on ne connaît pas le danger! Le Mexique va cesser d’importer du maïs américain au glyphosate en 2024! Il y a déjà des pays (l’Italie!) qui refusent d’importer du blé canadien, car ce blé que nous consommons contient DÉJÀ TROP de composés dangereux pour la santé humaine, et là on veut nous en faire manger TROIS fois plus. Imaginez ce que ça veut dire pour un bébé, nourri aux cancérogènes et perturbateurs hormonaux dès six mois! Rendez-vous sur cette page et faites part de vos commentaires par écrit: dites à Santé Canada et au gouvernement fédéral ce que vous pensez de son intention de nous empoisonner tous davantage.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.