Voilà comment le gland devient chêne

Je désherbais un bout de potager quand j’ai tiré sur ce jeune chêne… pour avoir la surprise de me retrouver avec un arbre entier en main, racine pivot et gland compris. (Je l’ai replaté à l’ombre de sa mère, avec ses congénères.)

Pour marque-pages : Permaliens.

Une réponse à Voilà comment le gland devient chêne

  1. Clément dit :

    Magnifique!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.