L’année sans cuisine

Ça vous arrive, de prendre un verre dans une armoire et de constater qu’il est poussiéreux? Et si, à bien y regarder, la poussière… bougeait? Bienvenue dans ma réalité de juillet 2020 (la pandémie? je dirais qu’elle fait partie de mon palmarès des cinq pires affaires qui me sont arrivées depuis un an et demi, sans plus…).

Ce sont des mites de céréales, et elles étaient partout, sur tout (savon à vaisselle compris), sur toutes les surfaces. Que faire? Trouver la source (pas nécessairement liée à la moindre céréale). Impossible. En attendant? Tout laver, et ne rien remettre dans les armoires ni les tiroirs (pensez-y un peu… j’ai réparti tout le contenu de ma cuisine à travers la maison… pendant un an). Nettoyer les surfaces vides à l’eau très chaude et au savon, sans relâche. Ne pas laisser de vaisselle à laver ni à égoutter (les bestioles semblent raffoler des surfaces humides et du verre). Ne jamais déposer à la cuisine quoi que ce soit sans le laver aussitôt ensuite, et surtout ne rien sortir de la cuisine qui ait pu être en contact avec une surface.

Ça n’a pas suffi.

La seule chose qui a fonctionné, c’est le temps. Je ne vois plus de mites depuis des semaines maintenant, et croyez-moi, je regarde. J’observe avec obsession. J’en paranoïe, merci. J’ai réinstallé et réorganisé ma cuisine, enfin. Je retiens mon souffle, beaucoup. J’espère que c’est bel et bien fini. Et que je ne revivrai plus jamais ça!

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.