Roxy

Deux mots que je n’ai pas envie d’écrire. Cancer et euthanasie.

J’vais dire une énormité. Perdre un chien c’est presque pire que perdre un chat (je connais trop ça). La communication constante que j’avais développée avec Roxy, je ne l’ai constatée que quand elle n’a plus été là. Chaque fois que je passe au salon, à la cuisine, à la salle à manger, chaque fois que je vais dehors ou que j’y pense, je la cherche du regard. Je pense à aller courir au printemps, je me souviens que je n’ai plus de partenaire. Le vide est discret pour les autres, criant pour nous. D’ailleurs pour les enfants, vivre sans chien est un non-sens, une impossibilité: les chiens font partie de la famille, évidemment. Et ils étaient là avant les enfants. Ils font partie non pas des meubles, mais de la trame même de la réalité. Leur absence est une énormité, une absurdité.

Vous vous doutez bien que je ne peux qu’effleurer la surface. Roxy nous manque terriblement. Je pourrais lui rendre hommage jusqu’à demain, ça ne changerait rien. Nous l’aimons et elle n’est plus là, voilà.

Pour marque-pages : Permaliens.

10 réponses à Roxy

  1. Chantal dit :

    Quelle tristesse! Elle avait quel âge, la belle Roxy?

    • Campagnarde dit :

      Douze ans et demi environ. Elle a eu une belle vie, mais on a vraiment loupé notre occasion de lui faire éduquer notre prochain compagnon. Roxy avait un instinct très sûr avec tous les êtres non humains, elle était extraordinaire avec les chats, les poules. Une fois, elle a cru que j’avais oublié (ou du moins vu que j’avais laissé) un oeuf dans le gazon, et elle l’a pris dans sa gueule, tout délicatement, pour l’apporter plus loin et le garder entre ses pattes.

  2. Lyne Lavoie dit :

    Oh comme je te comprend! Nos compagnons à quatre pattes font partie intégrale de la famille et nous manquent terriblement quand ils nous quittent. Ici,plus de chiens depuis presque 15 ans. Ça faisait trop mal et la dernière fois que c’est arrivé j’ai décidé que plus jamais…. mais çà c’est moi. Je vous souhaite de retrouver la compagnie d’un nouveau membre canin familial.

    • Campagnarde dit :

      En ce moment plein de gens adoptent des chiens qui seront carencés et qui auront besoin d’aide (je dis ça parce qu’un chiot et un ado doivent être exposés à autant de situations que possibles, et ces situations-là n’existent même pas en ce moment; les gens vont malencontreusement enseigner à leur chien qu’un humain, on s’approche pas de ça, qu’on parle pas à ça, etc. Sans parler du fait que les chiens ne seront pas habitués à l’absence des humains, qui va pourtant se produire un jour; ça va donner des toutous angoissés et craintifs, qui auront besoin d’être réhabilités). On sera là.

      • Chantal dit :

        j’attends mon premier toutou pour la mi avril et j’ai justement ce questionnement de la socialisation. J’ai des plans pour contourner le problème, mais j’ai hâte de voir si la situation va me permettre de mettre mes plans à l’œuvre.

        • Campagnarde dit :

          Un chiot, c’est curieux, ça se fait normalement facilement (sauf que là rien est normal; on peut même pas laisser les chiens en promenade jouer ensemble ou trop interagir!).

          Ce qui est plus délicat c’est la phase à l’adolescence où le chien a une réaction de recul, qui peut virer en crainte si on l’encourage pas à continuer d’aller de l’avant.

          Des gens angoissés qui éduquent des chiens (bien souvent sans savoir ce qu’ils font pour commencer…) dans une réalité anxiogène et un quotidien non durable, souvent pour combler des vides émotionnels très humains… Misère. Une chance que les chiens sont d’un naturel fantastique: y vont réchapper certains humains!

          (Ce sont des commentaires et opinions généraux; j’ai pas de doute que tu y réfléchis pas mal plus que la moyenne! Je m’inquiète plus pour les chiens des gens qui se sont payé$$$ un compagnon temporaire, sans penser réellement à long terme.)

          (Oh! As-tu un dossier chez un vétérinaire? C’est fou ces temps-ci: certains (comme ma préférée ici) ne peuvent plus accepter de nouveaux humains (mais prennent un humain connu même avec un nouvel animal, tu me suis…), alors informe-toi d’avance.)

  3. Martine dit :

    Désolée d’apprendre la triste nouvelle. Tu as toute ma compassion. Cette semaine ça fait un an que Mini n’est plus avec nous et je suis étonnée de voir qu’il me manque encore autant même si nous avons deux autres chats. Ce sont des deuils très difficiles à faire… Mes pensées sont avec toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.