J’ai osé

Mes pois sucrés (ou mange-tout: je les ai semés ensemble) le 9 mai dernier. Parce que cette année, j’ai osé semer plein de trucs dehors dès avril. Même si tout le monde me disait mais-Helene-on-est-juste-en-avril. Évidemment qui ne risque rien n’a rien, mais surtout, je tiens à souligner que ma tête de cochon a parfois raison même quand je suis toute seule à affirmer qu’une chose est possible. On jardine selon les dates du dernier gel, mais sans machine à voyager dans le temps nous permettant de revenir en arrière si aucun vrai gel ne se produit. Y a comme un petit problème de logique, là! Et les années se ressemblent sans être identiques, aussi bien risquer quelques graines de temps en temps… En plus… les mouches noires sont sorties 11 jours plus tôt cette année. Tout ce que j’ai déjà semé, c’est déjà tout ça de gagné!

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.