Tourterelle

Parlez-moi de ça, un oiseau facile à identifier qui se pose sur le fil chez nous pendant que j’ai mon appareil photo! Voici donc une tourterelle triste (Zenaida macroura, Mourning dove). Pas étonnant qu’on la trouve chez nous, puisque son aire de nidification québécoise s’étend le long du fleuve de part et d’autre. Disons que son air gracieux fait changement des pigeons éhontés de Montréal! Elle fait partie de la famille des colombes (columbidés). Oiseau emblème du Jardin botanique de Montréal, elle migre théoriquement, mais passe parfois (souvent, de plus en plus…) l’hiver ici. Pour la gente dame, il faudra répandre au sol des graines cet hiver (enfin, faut pas se confiner à l’hiver…), car elle ne mange qu’au sol (source). (Évidemment, j’ai répandu des graines au sol ici déjà, mais la neige les a couvertes… alors j’en ai rajouté!)

Les traits caractéristiques de cette famille sont un corps rondelet avec une petite tête, un bec court et robuste et des pattes courtes. Ces oiseaux possèdent un vol puissant et les ailes sont rigides, produisant un son sourd à l’envol. De plus, les Columbidés sont pourvus d’un palais mou, qui leur permet de boire sans relever la tête, une caractéristique peu commune chez les oiseaux. La Tourterelle triste est parmi les oiseaux les plus abondants et répandus en Amérique du Nord. Elle est l’espèce la plus chassée dans l’hémisphère Nord avec près de 70 millions d’individus abattus annuellement. (Source)

Bon. Personnellement, je n’en mangerais pas, mais côté viande il y a en a beaucoup que je refuse. Et puis j’aime mieux entendre ses roucoulements au-dessus de ma tête que de voir son corps déplumé dans une assiette. On trouve des tourterelles en ville aussi, bien sûr. Je les préfère ici, sans leurs cousins pigeons. Elles sont mieux mises en valeur, à une, deux ou trois sur un fil!

Autres photos de tourterelles ici.

Pour marque-pages : Permaliens.

4 réponses à Tourterelle

  1. Manon dit :

    Tu les verras peut-être aussi en groupe de 10-15 si tu as une mangeoire à partir de laquelle les autres oiseaux et écureuil pourront faire tomber des graines au sol ainsi que des arbres à proximité de la mangeoire dans lesquels elles pourront se cacher!!!

    • vieux bandit dit :

      Wow, je n’en ai jamais vu autant que ça! Et je n’ai toujours pas vu d’écureuil sur notre terrain! Lièvres, chats, ça oui, mais…!

      Mais super: je veux installer une plateforme, d’où les graines tomberont!

  2. Manon dit :

    Alors tu verras probablement au sol des Junco qui viendront se nourrir au sol ainsi que d’autres bruants.

    Le Junco est une sorte de bruant.

    Si je ne m’abuse, on utilise aussi pinson pour désigner les bruants.

  3. Ping :Oiseaux de printemps — Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.