Syrphe

C’est pas madame la mouche ni mademoiselle la guêpe qui se promène sur le bouton de ma pivoine, non! C’est monsieur le syrphe (syrphus, syrphid fly)! Le (très) Grand Robert me dit: Insecte diptère, brachycère, aux antennes courtes (comme les mouches), à abdomen jaune et noir, au vol rapide. Quant à savoir laquelle parmi toutes les espèces (200 genres, 5 000 espèces… ouf, je me sens moins nulle!) de syrphidées se promenait chez nous… je ne saurais dire. Ce que je sais, par contre, c’est que les syrphes ne piquent pas (c’est difficile, sans dard!)… et que leurs larves gobent les pucerons. Ce sont donc de fidèles alliés au jardin, qui contribuent à la pollinisation aussi!

Que font les syrphes en hiver? Elles logent dans les tiges creuses! Aussi, si vous n’avez pas suivi les conseils du jardinier paresseux et que vous avez fait le ménage à l’automne (non mais y a des gens qui aiment ça propre, la Nature…) au jardin, eh bien vous avez éliminé une bonne partie des abris potentiels de vos alliés! Et qu’ellez-vous faire au temps chaud (certainement pas m’en emprunter!)? Vous allez observer les dommages causés par les pucerons. Eh oui. Parce que les bestioles qui aident les jardiniers et contribuent à une saine biodiversité ont cette fâcheuse manie de se reproduire… plus lentement que les ennemis du jardin! Cessez donc de ramasser à l’automne, vous vous créez de l’ouvrage, non pas pour rien, mais pour votre malheur à venir!

Je vous invite à visiter ce site pour y admirer les photos (et celui-ci aussi toujours pour les photos), et aussi parce que j’aime le sens de l’humour de son auteur:

Il existe un moyen absolument infaillible de distinguer un syrphe d’une guêpe: il suffit de prendre un syrphe dans une main et une guêpe dans l’autre! Il n’y aura plus aucun doute!

Sur une note plus sérieuse, le syrphe a deux ailes (diptère!) et la guêpe en a quatre. Le syrphe n’a pas de taille de guêpe. Il peut voler sur place comme un colibri et a de courtes antennes. À vous de faire la différence!

Il existe un moyen absolument infaillible de distinguer un syrphe d’une guêpe :

 

Il suffit de prendre un syrphe dans une main et une guêpe dans l’autre !!!…
Il n’y aura plus aucun doute !!!

Pour marque-pages : Permaliens.

Une réponse à Syrphe

  1. Ping :Défi photo: apprentissage en famille (1) — Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.