Sittelle à poitrine blanche, bis

Je vous avais parlé de la sittelle à poitrine blanche en avril 2010. C’est quand même drôle: poitrines rousses et poitrine blanches, les sittelles sont des visiteuses quotidiennes ici, comme les mésanges (mais en moins grand nombre) et j’en viens presque à oublier que je ne les connaissais pas du tout avant de revenir vivre à la campagne!Entre les poules et les pics, je le pense souvent: mes découvertes (personnelles, là, pas de quoi décocher une bourse de recherche!) aviaires représentent une belle et grande surprise pour moi. Jamais je n’aurais pensé tirer de leur présence, de leur observation, de notre cohabitation autant de joie et d’émerveillement.
De la fenêtre de mon bureau, tenez, je vois le sous-bois et un bout de potager (sous la neige mais il y est!). Et souvent, je vois de petites torpilles arriver dans les airs, passer à toute vitesse dans un sens ou l’autre, entre le boisé et les mangeoires. Ça met de la vie, et ça force à voir en 3D, un peu, cet air qui n’est pas vide!

Taggé , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

3 réponses à Sittelle à poitrine blanche, bis

  1. Campagnarde dit :

    Ce matin justement en plein mégatempête je remplissais suif et tournesol et une sittelle (mais à poitrine rousse) attendait sur la structure en sitt-sitt-sittellant. Dur de ne pas croire que je suis un peu responsable de ces petits êtres joyeux qui viennent manger chez moi!

  2. Lyne Lavoie dit :

    La responsabilité de nos petits amis ailès. Je suis tout à fait d’accord! Je vais les nourrir aussitôt levée. Moi qui avait de la difficulté à attendre de déjeuner quand mes garçons étaient bébés!!!

    • Campagnarde dit :

      Ici, la plupart des matins, j’installe ptit gars devant quelque chose à manger et je cours aux poules… avec un petit arrêt suif avant, parce que monsieur ou madame pic chevelu me regarde de travers par la fenêtre du salon. De toute façon je me fais chicaner par des oiseaux (poules comprises) qui me trouvent lente et tardive (heille je vous soigne avant mon premier café, là!), alors j’essaie de pas m’en faire avec ça: je fais ce que je peux! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.