Rutabaga mariné

Les circulaires de septembre m’ont parlé du temps des bouillis (c’est comme le temps des bouffons, ça?). Aucune idée de quoi ils parlaient (moi je mange ce que je veux manger, pas ce que les circulaires me disent de faire, m’enfin…). Mais ce que j’ai compris, c’est que quatre sacs de cinq livres de pommes de terre, d’oignons, de carottes, de betteraves ou de rutabaga (toujours appelé ça navet mais c’est pas exact) pour 5$, ça faisait 100 livres de légumes pour 25$. Soupe à l’oignon, pommes de terre en conserve, carottes en conserve, betteraves marinées et dans l’eau… et là, là seulement je comprends… Les fameux rutabagas dans l’eau que je voulais faire (avec autoclave)… sont une mauvaise idée qui goûtera épouvantable à l’ouverture. Ouan. Que faire de mes 10 kilos de rutabagas, maintenant? Les mariner en bâtonnets. Mais franchement vous n’avez pas besoin d’en faire une telle quantité: j’en ai partout! Et… je devrais vraiment ouvrir un pot pour vous dire si on aime ça pour commencer. Mais là il est tôt et j’ai pas envie. Bientôt!

J’ai suivi la recette trouvée ici (en anglais). D’abord on peut y lire que le plus dur c’est de couper les rutabagas (en forme de frites). Alors j’ai pelé, mais c’est l’Homme qui a coupé (héhé!). Je vous donne la recette pour 1,5 kg, mais j’ai adapté en proportion et vous le pouvez aussi!

  • 1,5 kg de rutabagas tranchés par l’Homme (le vôtre, s’entend)
  • 75 ml de gros sel
  • 1 litre d’eau

Dans un grand bol (une chaudière pour moi), dissoudre le sel dans l’eau et en couvrir les morceaux de rutabaga. Laisser tremper de 8 à 10 heures. (Ajouter de l’eau salée au besoin) Égoutter (le lendemain, logiquement).

Ajouter au rutabaga:

  • 60 ml de jus de citron
  • 20 ml de graines de cumin rôties
  • 10 ml de paprika
  • 2 ml de poivre de cayenne

Bien mélanger et réserver. Préparer le nécessaire pour la mise en conserve à la vapeur, stériliser les pots, etc. Dans un chaudron en inox, combiner 750 ml de vinaigre de vin blanc, 250 ml d’eau et 5 ml de sel. Porter à ébullition. Placer les morceaux de rutabaga dans les pots et couvrir de la solution vinaigrée en laissant 1 cm sous le goulot. Attention, il risque d’y avoir beaucoup de poches d’air à évacuer. Essuyer le bord des pots avant d’ajouter le sceau. Traiter à la vapeur pour 15 minutes.

Le résultat est croquant et appétissant. Oui bon j’en ai pour des années à en manger de temps en temps et je vous conseille d’y aller à plus petite échelle (ou de venir en chercher un pot!), mais c’est gouteux et original.

Print Friendly, PDF & Email

Taggé , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

12 réponses à Rutabaga mariné

  1. As-tu essayé avec de l’eau de cuisson de betteraves pour les faire mariner? J’adore ça!

  2. manon dit :

    Faut se ré-approprier le rutabaga! 😛

    On ne sait plus comme l’utiliser vraiment.

    Moi je l’aime bien en lacto-fermentation avec la betterave pour faire les fameux navet Libanais… ça se rapproche de la suggestion à spécialiste!

    mais j’avoue que cumin, paprika et cayenne ça doit être pas mal bien avec le « navet » 🙂

  3. vieuxbandit dit :

    Non j’ai pas encore essayé avec le jus de betterave… mais les « torchi » (j’connais pas l’orthographe du mot arabe) des restos libanais… je demande toujours qu’on ne m’en mette pas: j’aime pas ça!

    En purée oui, mioum! (Mais 20 livres ça fait beaucoup de purée!)

  4. vieuxbandit dit :

    PAR CONTRE je veux faire des essais de lactofermentation. Mais j’ai un problème/obstacle super niaiseux: j’ai des bondes et pas de « bouchon » pour pot Mason (le seul détaillant local en produits style bière et vin, c’est une boutique à moitié… salon de barbier. Et le bonhommme semble pas tenir les gros bouchons!). As-tu une solution géniale, Manon?

  5. manon dit :

    non ya des tit tube de silicone si tu en veux pas gros. c’est comme un tube de colle. Tu fais un joint tout autour de la bonde pour fitter avec un couvercle que tu aura percé avec la drill.

    sinon tu drill et tu installe la bonde et colmate le tour avec de la cire que tu réchauffes ou bedon avec la cire d’orthodontie que tu ramollie en jouant avec comme de la plasticine et que tu façonne autour de la bonde pour colmater.

    Mais du rubber c’est toujours plus simple à cause que c’est press-fit

    • vieuxbandit dit :

      Aaaaaaah! J’avais manqué la partie « bouchon »! Ah ben! J’ai tout ça alors! Bouchon: je prends un sceau à pot Mason ou un couvercle en plastique? (Merciiii!)

  6. Lucie dit :

    J’ai pas de recette pour en canner, mais le rutabaga en potage, soit seul avec du sirop d’érable ou avec du panais en plus (et bien sûr du bouillon de poulet), c’est très bon (même pour une gang qui n’aime pas le rutabaga, comme ma petite famille) et ça se congèle à défaut de se canner…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *