Nettoyant écolo… à la clémentine

Voilà bien deux ans que je veux réutiliser mes pelures de clémentine. D’abord, dans un feu de foyer, c’est joli (une fois déshydratées, vos pelures!) et ça pétille un peu (pas de parfum vraiment, désolée). C’est bien. Mais pas suffisant pour moi.

J’ai grandi dans une époque durant laquelle les Comet, Windex et Fantastik régnaient en maîtres des domiciles. Ou du moins c’est ce que j’extrapole de mon enfance. Ma fille ne saura pas quoi faire avec tout ça, car elle n’en aura jamais vu chez nous. Ce qu’on utilise plutôt (ce que MOI j’utilise)? Du vinaigre. Tout le temps, partout (euh… quand je nettoie, hein!). (Ah et du bicarbonate de sodium: un jour de rage et de colère, enfermez-vous avec un peu d’eau et une baignoire sale, et frottez avec le bicarbonate de soude en pâte; ça sort le méchant — celui de la baignoire et celui de la bonnefemme ou du bonhomme — promis!) Et je ne sais plus comment c’est arrivé, mais je suis tombée là-dessus, et ding! ding! ding! Mon envie de réutiliser des pelures de clémentines a enfin trouvé l’amour de sa vie: le vinaigre!

Vinaigre et pelures s’en vont dans un pot pour 10 à 30 jours (on secoue un peu quand on y pense). Ensuite on filtre (au compost les pelures…) et peut faire une solution comprenant deux parts d’eau pour une part de vinaigre. Et voilà: nettoyant écolo au parfum moins agressant que celui du vinaigre pur!

131119 310
À gauche, pelures déshydratées et entassées dans le pot avant que je verse le vinaigre et prenne la photo. À droite, pelures fraîches mises à mesure dans un pot de vinaigre et macérées environ 3 semaines. C’est pas joli! Et c’est pas grave non plus… à moins d’avoir une photo à prendre pour votre blogue!
131119 314
Oui, c’est ainsi et pas autrement que j’épluche mes clémentines. Et quand je vois quelqu’un faire son affaire et finir avec mille petits bouts de pelure, je ne dis rien. Non. Mais j’ai quand même envie de lui inculquer un peu de méthode!
131119 047

Print Friendly, PDF & Email

Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

3 réponses à Nettoyant écolo… à la clémentine

  1. vieux bandit dit :

    Maintenant que j’ai embouteillé, je dirais que mon idée de d’abord déshydrater était bonne PARCE QUE j’ai pu mettre beaucoup plus de pelures dans le pot, et le vinaigre obtenu était beaucoup plus foncé (orange brunâtre).

  2. Une maudite bonne idée! Je vais commencer à garder mes pelures de clémentines moi aussi et merci pour le tuyau! : )

    Louise

  3. vieuxbandit dit :

    Maintenant que j’y pense… pourquoi ne pas garder aussi les pelures d’orange, de citron, de lime…? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *