Monarde

La monarde (Monarda, beebalm) mauve était déjà là à notre arrivée sur le terrain, et elle prend de l’ampleur chaque année, arrivant à la hauteur de mon visage cet été. La rouge, je l’ai partie en semis dans la maison depuis deux printemps, car elle fait office de haie au potager, insérée entre les pivoines qui sont en feuillage au moment de sa floraison. C’est une vivace, donc, magnifique (j’aime son aspect échevelé — et il me semble que c’est la Marmotte qui me disait que sa mère les appelait des Fraggles, pour ceux qui connaissent!) et comestible. Même que les anglos l’appellent bergamot, bergamote, car sa saveur en infusion rappelle celle de la véritable bergamote, fruit du bergamotier, qui ressemble à une petite orange.
110824 027Si elle est très mellifère (productrice de nectar) et offre un pollen parfumé au thymol pour les abeilles et autres pollinisatrices, elle attire aussi… les colibris! Il y a deux étés, j’avais abondamment récolté les pétales pour en faire des tisanes quand j’ai vu un de nos colibris aller lui aussi se régaler. J’ai regretté d’en avoir tant cueilli et si peu laissé! Voilà pourquoi j’ai maintenant les monardes rouges au potager: pour que tous puissent en profiter!
140730 011La monarde est indigène en Amérique du Nord et il en existe une quizaine de variétés. Or j’apprends que leurs saveurs diffèrent! Ah ben là! Je vais devoir fouiller chez les semenciers pour pouvoir comparer! Par contre, gens de Saint-Anicet, en Montérégie et de Shawville, en Outaouais, attention: vous avez chez vous les deux populations connues de l’espèce menacée, la monarde ponctuée, aux fleurs jaunes tachetées de pourpre!
120806 144

Taggé , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.