Le bonheur c’est un congélateur

C’est sûr qu’un chiot tout chaud, c’est du bonheur (Schulz le dit, Schulz a raison, bon! Happiness IS a warm puppy!), mais parfois, le bonheur est aussi en forme de congélateur. On en avait un vieux, de style tombeau (et j’ai les pattes courtes, je n’atteignais pas le fond), qui a rendu l’âme il y a plus d’un an (et qui est resté quelques mois non entièrement vidé, j’aimerais mieux ne pas y penser mais tant qu’à y penser autant partager cette magnifique image/odeur mentale avec vous…) et qui est (maintenant nettoyé) dehors, attendant son voyage vers l’Éco-machin (on ne peut pas parler de quartier quand c’est à 25 km et qu’il faut aller l’y livrer…). Depuis sa fin (tragique surtout pour l’odeur et le gaspillage), je m’arrange sans gros congélo. Et pour m’arranger, je m’arrange. Mais je me plains. Au quotidien, je me plains (hein Chantal, j’exagère pas un brin cette fois-ci, hein, hein?). Ah si seulement j’avais un congélateur. Ah si seulement. Si seulement. Ah!

Mais je ne suis pas que chiâleuse, non. Je suis difficile aussi! (Je n’ai que des qualités, taisez-vous un peu et laissez-moi parler!) J’en voulais un vertical. On m’a dit d’aller chez WalMart, j’ai répondu j’vaispaslà. J’ai surveillé les ventes, sait-on jamais. Mais ajoutons les taxes et la livraison et… ouille, attendons, attendons. Et puis j’ai vu une chance passer et je l’ai saisie: un congélo vertical de deux ans, pas trop loin, pour la moitié du prix. La livraison? Ha! Mon Homme a pu emprunter une camionnette, embarquer l’adulescent dedans et ça n’as pas été plus compliqué que ça (ben oui, vu de la maison… tant qu’à ça, de mon point de vue de fille qui attend tranquille chez elle, ça a été aussi rapide, et il pèse rien ce congélo-là… ha, je peux bien rigoler: le remplir, c’est moi qui vais m’en charger!)! Youpi! Vive (asseyez-vous avant de lire ça) Facebook et ses groupes de vente de cossins! Youpi!
160325 221Sur la photo, il était vide, mon beau congélo. Mais déjà il contient du gras de bacon nettoyé (pour un projet de savon!), le pot pour ma sorbetière (j’ai promis de la crème glacée) et trois contenants de bouillon de jambon (merci à Chantal pour l’idée)! Ce n’est qu’un début… car le congélateur est un autre facteur qui me permet de me lâcher lousse pour le potager 2016! Ha!

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

9 réponses à Le bonheur c’est un congélateur

  1. Chantal dit :

    J,ai pas trouvé ça si pire, le chiâlage. Même que, vu d’ici, je te trouvais pas mal zen avec tous ça. Ça aurait pas été mon cas. Tu sais que j’ai pas de sécheuse depuis 5-6 jours? Et qu’il fait moins 14, donc pas de corde à linge? Ben je tofferai pas aussi longtemps qye toi sans congélo, oh non!

    • Campagnarde dit :

      La sécheuse je pourrais peut-être endurer un peu: j’ai deux grands séchoirs à linge et un poêle à bois. Mais je sacrerais beaucoup. Fort. Et longtemps. Mais juste y penser et j’ai envie d’aller mettre du linge sur ma corde! (Les femmes ici le font même en plein hiver, mais moi rentrer des chandails rigides qui votn fondre en dedans, ça me tente pas!)

      Et pour le chiâlage… je me retenais tu sauras! 😛

  2. manon dit :

    Le miens est quasi vide à ce temps-ci de l’année. Je m’arrange toujours pour le dégivrer et nettoyé en mai.

    Quelle marque ton congèle? woods? Avec un filage dans le coin droit? Pis des tablettes que tu ne peux pas décider de changer leur hauteur ou même est enlever? Si tu as répondu oui à ça, welcome dans ma réalité et bon courage pour le dégiverage/nettoyage! (mais j’aime quand même mon congélo!)

  3. Campagnarde dit :

    Mais effectivement, tablettes non amovibles. Mais à part le laisser dégeler, c’est quoi la difficulté? (Le mien est dans le garage, sol de béton et drain pas loin, faque si y a de l’eau je m’en fiche pas mal…)

    • manon dit :

      Ben effectivement ça fait de l’eau quand on dégivre. (moi il est pas installé au même endroit que toi alors c’est plus fatigant et les tablettes sont sous forme grillage métallique, alors la glace pogne dedans longtemps.

      Outre ça ce que je trouve plate avec le non amovible c’est le non-choix des hauteurs pour les tablettes. Vaut mieux ne pas avoir de boîtes trop haute (je songe à quand j’ai reçu mon viande congelée dans des boîtes et que les boîtes ne logeaient pas).

      Truc truc pour la congélation des trésors du potager et de la belle saison… (entre autre les framboises pour moi) Je n’aime pas les congeler directe dans un ziploc et que tout soit pogné en pain. Alors je prends le temps de les congelés en couche unique sur une plaque à biscuit. Question de quantité (de fruits) et d’espace, j’utilise plusieurs plaques en même temps, mais une seule tablette du congélo. Pour mieux empiler mes plaques à biscuit j’intercale 4 petit cup de métal à l’envers (tsé le genre de cup de métal dans lesquels la sauce bbq est servi dans certain resto (quand c’est pas un cup de plastique)). De même les fruits ne sont pas écrasés, se congèlent bien en 24h, je peux empiler 4 à 6 plaques dans l’espace d’une tablette. Ensuite je mets le tout dans mes gros ziploc et je ne suis pas pognée avec un gros pain de framboise, de fraise ou de bleuet de 2 kilo!

      • Campagnarde dit :

        Hihihihi je disais la même chose (mais à un seul étage, faute de gros congélo vertical à l’époque) en 2009 ici: http://www.campagnonades.com/prolongeons-la-saison-de-la-recolte/

        Pour le congélo, alors tant mieux que le mien soit ainsi placé: je ne rêverai pas de l’avoir plus proche de la cuisine/salle à manger alors (sur mon plancher de bois franc! NON!) et merci de l’avertissement! Moi aussi tablettes en grillage. Et même si l’acquisition du congélo m’a donné envie d’acheter de la viande pour le remplir… finalement bof, on ne mange plus assez de viande pour ça. J’veux dire pour en remplir le congélo. Mais on va avoir besoin de l’espace pour les poulets. Ah mais là j’évente la mèche de prochains billets! 😉

  4. manon dit :

    Tu vas voir… ça prend de la place de congélateur des poulets!

    • Campagnarde dit :

      Oui c’est sûr (donc aussi bien pas avoir de viande)… mais ça sera pas nécessairement beaucoup à la fois (on ne fera pas comme des gens qu’on connaît qui achètent 50 poussins de petits coqs pour les engraisser et les tuer, ça sera plutôt une question de régie de «troupeau»). Si c’est trop je cannerai!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.