Jus de gingembre

J’ai expliqué comment faire du jus de gingembre vite vite en passant quand je vous ai parlé d’embouteiller le kombucha, mais j’y reviens tout simplement au cas où quelqu’un aurait besoin de cette information-là et ne la trouverait pas. Parce que quand je l’ai fait pour la première fois, j’ai réussi, mais je suivais mon instinct et pas un lien trouvé nulle part, et ma recette de kombucha disait simplement ajouter du jus de gingembre pour un effet pétillant. Il y a quelques années j’aurais sans doute pensé qu’il me fallait le trouver en magasin et l’acheter, ce jus de gingembre, et ça aurait bloqué mon projet de boisson avec un peu de bubulles, et ça aurait été vraiment dommage. Car en effet la racine de gingembre ne coûte pas grand chose, surtout quand on la compare à des escapades en ville dans divers magasins d’aliments naturels pour trouver une bouteille de jus qui n’existe peut-être pas en version aussi concentrée que ce que vous voyez sur les photos. À noter, si c’est pour votre kombucha que vous souhaitez obtenir du jus de gingembre, que l’ami René ne se donne même pas la petite peine que je vous explique ici: il ne fait que peler sa racine de gingembre pour en mettre un petit bâtonnet dans chaque bouteille de kombucha. À vous le choix, donc!

À l’épluchure de la racine, j’ajoute, moi, son hachage. Il suffit de placer des morceaux de gingembre dans le bol du robot (ou, comme moi, du Magic Bullet qu’on vous a offert et que vous pensiez n’être qu’un gadget peu utile avant de finalement… l’utiliser plusieurs fois par semaine!) pour le… décrouncher. Ah y a pas à dire, je les connais, moi, les termes de cuisine… Euh… bref, le hacher plus finement, oui! Une fois la chose… bendécrounchée, n’est-ce pas, je la verse dans un sac à gelée et je laisse le liquide s’écouler (mais je presse aussi: pas de souci!). À défaut d’un sac à gelée (c’est vraiment trop pratiques ici ces sacs-là, j’en voudrais deux douzaines), utilisez du coton à fromage ou quelque chose de similaire. Une grosse racine m’a récemment donné un bon 250 ml de jus parfumé et d’une jolie couleur. Ce que je n’utilise pas frais part au congélo: rien de plus simple. Voilà pour le jus de gingembre!

Et le gingembre en purée sans son jus, Campagnarde, qu’en fais-tu? Je l’envoie au déshydrateur, voyons! Une fois sec il retourne dans le gadget pas si inutile qu’est mon Magic Bullet pour devenir poudre qui trouve sa place avec les autres épices. Rien ne se perd… point!

Print Friendly, PDF & Email

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

6 réponses à Jus de gingembre

  1. manon dit :

    Tu as des aussi beaux termes de cuisine que moi 😛

    Décrouncher ça sonne vraiment doux à mon oreille, merci!

  2. vieuxbandit dit :

    Le gingembre, c’est le thème du jour: j’ai la gorge qui pique et j’en bois en infusion… 😐

  3. Ping :Jus - Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *