Il y a chenille et chenille

Paraît que certains un peu partout y goûtent en chenilles cette année sur leurs fruitiers. Pas tant que ça ici. Les dommages de tout et chacun sont limités cette année. Mais il y a certaines chenilles que nous somme sbien heureux de voir (entre autres parce qu’on ne les voit plus tous les ans): sur l’asclépiade, on a des chenilles de monarques!
J’ai un magnifique souvenir du festival Éclipse il y a 13 ans, quand en une journée on avait pu voir parmi nous des centaines de monarques. Je n’ai plus jamais vu ça depuis.
N’empêche que leur survie est une autre raison de laisser l’asclépiade pousser partout chez nous. (D’autres raisons? C’est joli, comestible, utile, et pas arrachable! Ha!)






Print Friendly

Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Il y a chenille et chenille

  1. Lyne Lavoie dit :

    Je fais souvent le tour des asclépiades du jardin(il y en a de plus en plus)mais,hélas,aucune chenille de Monarque!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *