Glaçage beurre et crème

Une petite recette de glaçage rapidocochonne! Tirée du livret de recettes/manuel de mon batteur sur socle et faite parce que ma mère m’a offert des machins trucs (je ne trouve pas de nom précisce sont des caissettes, c’est la Marmotte qui vient de me l’apprendre et elle a entièrement raison!) en papier qui vont au fond du moule à muffin que je trouvais très rouge-vert-blanc-nowel, et je me suis dit qu’il valait mieux les utiliser illico qu’attendre une année entière. Faut dire aussi que pendant toutes les fêtes je me suis transformée en machine à pain et à pâtisserie…

Pour ce glaçage il faut donc 75 ml de beurre ramolli*, 50 ml de crème à fouetter ou de lait concentré non sucré, 5 ml de vanille, 1 ml de sel et jusqu’à 1 litre de sucre à glacer. Au besoin ajouter du lait, 5 ml à la fois.

Franchement, ce glaçage est tellement cochon qu’on pourrait le servir sur des galettes de riz au céleri (je ne sais pas si ça existe: je veux surtout dire qui, comme le céleri, finissent par demander plus d’effort énergétique à manger que l’énergie qu’ils apportent) ou des semelles de botte (mais attendries, tout de même). Alors sur des petits gâteaux, c’est assez épouvantablement attirant. Un ne suffit pas. L’enfer. Et l’enfer… goûte bon!

*Ou de… margarine. Ouache. L’odeur de la margarine chauffée m’écoeure profondément. L’idée de la margarine, déjà, me coupe l’appétit. C’est vraiment un concept que jamais je n’ai compris.

Taggé , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à Glaçage beurre et crème

  1. manon dit :

    garde le beurre, fuck la margarine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.