Gingembre déshydraté: une panacée!

Il y a environ deux ans, je voyais une acupuncteure pour un problème d’épicondylite (j’y reviendrai). L’acupunture n’a pas vraiment aidé (sauf pour me détendre, et c’était déjà beaucoup!), mais la gentille dame m’a dit que selon elle (et la médecine traditionnelle chinoise), mon problème de coude avait un lien avec un problème d’estomac (et, je doute que ce soit un hasard, j’ai justement eu des problèmes gastriques peu après). Pour m’aider, donc, elle m’a suggéré de me faire, après chaque repas, des infusions de gingembre. Bon, côté conseils, on a vu pire! J’ai essayé pendant quelques semaines, et j’ai aimé le goût, à défaut de voir des miracles se produire. Les racines de gingembre sont magnifiques et ne coûtent presque rien, autant en profiter. J’ai commencé par chercher des tisanes toutes faites et j’ai fini par en trouver, mais c’est une quête inutile! Il suffit de peler un bout de racine, de la couper en morceaux et de la laisser infuser. Pas compliqué. Pas compliqué, mais il faut quand même se souvenir de ne pas oublier (!) la racine sur le comptoir, où elle se déssèche (elle a beau ne pas coûter cher, c’est du gaspillage quand même!).

J’ai donc eu une idée il y a quelques mois: pourquoi ne pas déshydrater du gingembre? Aussitôt pensé, aussitôt tenté, et quel résultat! Il a suffi de quelques petites heures dans mon déshydrateur! J’ai mis le résultat dans un pot fermé, et j’ai cessé d’y penser. Jusqu’à ce que, la gorge en feu, je finisse par me lasser de mes mélanges de tisanes (j’ai jumelé tout ce que j’avais et qui pouvais l’être, mais un moment donné, la tisane, c’est assez!). J’ai ressorti mon gingembre. Quelques petits morceaux au fond d’une tasse, un peu de miel (le mien avait pris, mais pour une infusion, on s’en contrefiche: parfait!), de l’eau chaude et… hmmm! On en veut encore? On ajoute un peu de gingembre et plein d’eau bouillante! Plus on laisse infuser, plus la saveur est puissante. Une fois la tasse vide, hop, au compost le gingembre! Bien mieux qu’une poche de tisane, ça! Antiseptique et anti-inflammatoire, le gingembre! Et savoureux. Il a l’avantage de ne pas me lasser rapidement. Et j’apprends maintenant que je pourrais en tirer un sirop!

Pour marque-pages : Permaliens.

6 réponses à Gingembre déshydraté: une panacée!

  1. Le sirop de gingembre c’est super bon avec des fruits frais! 🙂

    Mais euh, c’est bon pour l’estomac du gingembre ? Moi mon estomac est vraiment un cas désespéré. J’pourrais peut-être essayer ça.

    J’avoue que le côté déshydrater semble très intéressant, mais bon, on a pas tous un déshydrateur à la maison!

    • vieux bandit dit :

      Pour l’estomac, je ne fais que répéter ce que mon acupuncteure m’a dit! Essaie! Et si ça fonctionne, sans déshydrateur (j’avoue que sans récolte ni grande passion, y a pas trop de raison!), il te suffira d’en avoir toujours du frais. Pour le prix, faut pas s’en passer! 🙂

  2. Ping :Tu fais quoi avec ça, un déshydrateur? | Les campagnonades

  3. Ping :Citron et miel pour gorges endolories | Les campagnonades

  4. Matt dit :

    Bonjour,

    Très intéressant tout ça, mais encore mieux si tu partage avec nous ton temps de déshydratation moyen de du gingembre et taillé en tranche de quelles épaisseur.

    Merci encore!

    • vieux bandit dit :

      En fait, ça ne sert à rien que je le dise. Mes tranches sont inégales (je ne sors pas la mandoline pour ça), et la durée de la déshydratation variera infiniment selon le déshydrateur et le taux d’humidité atmosphérique. Cependant: c’est rapide. Je conseillerais de vérifier après une heure si ça n’est pas suffisant. Évidemment plus les tranches sont épaisses plus ce sera long, mais c’est à peu près tout ce que change l’épaisseur des tranches. Pas besoin de se casser la tête!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.