Épazote

Chaque année c’est pareil… mais différent. Le potager est semé et planté, j’ai fini… et je vois en jardinerie un légume ou une herbe que je ne connais pas et qui me fait de l’oeil. La stévia, c’est comme ça que j’en ai eu (et j’ai encore ses feuilles, déshydratées, encore inutilisées; c’est si sucré ce truc que mon jeune n’a pas pu en manger toute une feuille!). Cet été j’ai d’ailleurs au potager de l’absinthe et de l’estragon de Russie (vivaces), de la rue et celle-ci, l’épazote, que je ne connais pas encore. M’enfin elle est au jardin, mais je n’y ai pas encore goûté et pour tout dire je ne sais pas trop qu’en faire (je gage qu’après avoir rédigé ce billet, je le saurai!).

Sur l’étiquette de la jardinerie, on disait de consommer en pas trop grande quantité (question de toxicité — d’ailleurs femmes enceintes et jeunes enfants devraient l’éviter!) et que ça servait à assaisonner les chilis (elle m’a eu par le ventre, la jardinerie!). Alors, cette épazote (Dysphania ambrosioides, autrefois nommée Chenopodium ambrosioides, aussi appelée fausse ambroisie thé du Mexique ou ansérine; en anglais epazote)? Je l’ai plantée dans un lit de menthe. Depuis, ma sauge blanche de l’an passé a repris dessous. Pour la saveur… faudra y goûter, parce que voilà ce qui arrive quand je traduis vite-vite un extrait de la page Wikipedia (en anglais): Crue, elle a une saveur résineuse et médicinale similaire à celle de l’anis, du fenouil ou même de l’estragon, mais en plus fort. Le parfum de l’épazote est difficile à décrire. Une analogie est souvent faite avec la térébentine ou le créosote. On la compare aussi aux agrumes, à la sariette ou à la menthe. Euh… Ouin… (j’aime ni l’anis ni le fenouil, et la térébentine… pas dans mes plats, merci!) On dit aussi qu’elle sécrète un composé qui inhibe la croissance des plantes qui lui sont adjacentes. Fascinant, car j’ai un plant de tomate… nain à côté d’elle. Ça… et de la menthe. Et rien n’arrêtera jamais cette menthe-là, qui pousse même par les côtés du lit!

Faudra donc essayer ses feuilles, fraîches, en salade ou dans les plats de viande ou les soupes, les tacos, etc. Elles sont souvent associés aux haricots secs parce que l’épazote… contient de l’anti-pet (excusez-la, mais RBO sort par ma bouche ces temps-ci).

Il s’agit d’une vivace envahissante dans les régions plus chaudes que les nôtres. Ici, ce sera une annuelle. On verra bien si elle produit des semences… et si je pense à les garder! Hmmm… Il est possible qu’elle se re-sème, mais je ne sais pas si les semences seront viables une fois l’hiver passé.

140730 016

140730 015

Taggé , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.