Enfin les haricots

Enfin pu semer mes haricots dans deux nouveaux longs lits faits par l’Homme et remplis par moua: Eva, Emerite, Isabel, Neckargold et Scarlet Runner. Avec des capucines aux bouts des quatre treillis et des soucis tout le tour de tout ça. Sous l’humidité étouffante avec des nuages qui me narguent, tonnent et vont éclater juste à côté, jamais sur nous, et des mouches uqi adorent les environs du terreau nouvellement installé.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.