Des étoiles au plafond

Ma fille est une curieuse. Elle regarde partout, se trouve une fascination pour différentes choses chaque jour. Chez nous, pas de les bébés ne comprennent pas vos mots mais aiment entendre votre voix ni de les bébés voient surtout les contrastes et préfèrent avant tout les visages. Que peut-on vraiment en savoir? Nos soit-disant connaissances ne peuvent pas être meilleures que les tests conçus par les chercheurs, puisque justement, les bébés eux-mêmes refusent obstinément de nous dire ce qu’ils savent! Dans le doute, ici, on s’abstient de douter des capacités de la jeune demoiselle. On a en tête une histoire du Coco très jeune bambin qui renverse un verre de lait et regarde son père pour prononcer une grossièreté… trop manifestement entendue et répétée; s’il avait retenu l’exemple montré… il l’avait surtout compris! Bref donc enfin: notre fille regarde partout et (là je sais que je projette un peu, mais ça a déclenché ma créativité alors laissez-moi y aller…) elle m’a semblée, en regardant le plafond de sa chambre, le trouver d’un ennui… profond. Et sa mère de culpabiliser un brin sur ce plafond qui, sait-on jamais, pourrait causer une régression du développement de par son blanc désespérant (là, je l’avoue, j’invente totalement: mais l’imagination, c’est bon!)! Il fallait donc absolument déblantifier ledit plafond. Le rendre fascinant (ben oui quoi, elle doit le regarder un gros trois minutes par jour, ce plafond… m’enfin…), rien de moins!

Chez nous, le thème des étoiles, planêtes et soleils est déjà fort bien implanté. Ma fille ADORE la lampe qui en projette. (Je dois aussi vous parler d’un cadeau qu’elle a reçu dans la même veine!) Dans la salle familiale, elle aime aussi les étoiles qui s’illuminent quand les lampes s’éteignent. Que faire donc pour qu’elle aime son plafond? C’était tout trouvé!

J’ai pris en ligne un gabarit d’étoiles en trois grandeurs, que j’ai imprimé sur un carton et découpé. J’ai utilisé des feuilles de mousse (en supposant que c’est vraiment le bon terme…) pour y découper ces étoiles en plusieurs couleurs. Ensuite, je les ai épinglées au plafond, sans les coller les unes aux autres. Non seulement les coller n’était pas nécessaire, mais en l’évitant, elles ont pu bouger un peu les unes par rapport aux autres, et chacune est encore plus unique. J’ai fini avec quatorze (était-ce seize?) étoiles triples en mousse, chacune en deux couleurs.

Et là, en pensant à vous, qui peut-être n’avez pas de ces feuilles en mousse qui traînent, je me suis demandé comment faire des étoiles pour un plafond, mais… autrement. Il y a sans doute mille façons, mais en voici une autre, toute simple. Il suffit d’utiliser du papier de couleur (oui, j’ai ça aussi…) au lieu de feuilles de mousse, puis de plastifier les étoiles. Voici ce que ça a donné:

Au plafond de la chambre d’Anne-Gaïa, j’ai mélangé les deux styles d’étoiles. Celles qui sont en mousse font un effet en trois dimensions que je trouve vraiment chouette, et celles du second style font… changement! Les étoiles sont plutôt grosses: on pourrait préférer des plus petites (ou utiliser le même gabarit sans la plus grosse étoile), peut-être en plus grande quantité. Ça serait tout aussi joli!

Parlez-moi de projets comme celui-là: de l’idée à la réalisation terminée, moins de 24 heures. Dépense totale: zéro. Utilisation de fournitures et d’imagination? Au… plafond! Haha!

Taggé , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à Des étoiles au plafond

  1. vieux bandit dit :

    On voit le haut de ses murs sur la photo… le reste aussi est décoré! Mais toute la maison est à l’avenant! On décore rigolo chez nous! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.