Défi d’octobre: Haricots en sauce tomate

Pour octobre, le défi concernait la déshydratation et/ou la mise en conserve à l’autoclave. Je pense que j’ai assez parlé de déshydratation pour ne pas passer pour une néophyte! Avec l’autoclave non plus je ne suis plus débutante. Cependant, j’ai trouvé quelque chose de nouveau pour moi pour relever ce défi, car je n’avais jamais mis en conserve de légumineuses. Je n’avais jamais trouvé que ça valait la peine, non plus, puisque je les cuis toujours à la mijoteuse ou à la marmite à pression, et que c’est tout simple. Cependant…! Il m’arrive de ne plus savoir quoi faire pour souper alors que l’heure approche (rien à voir avec les soirs de semaine ou pas: j’ai récemment, en pleine semaine, fait une lasagne au poulet, épinards, feta et tomates séchées en sauce blanche, ha!). Et les haricots en sauce tomate que voici, dont j’avais vu la recette passer, me sont tombés dans l’oeil.
On part avec 227 g de haricots blancs dans chaque pot de un litre (ça donne une tasse, 227 g, et ça ne fait que le quart du pot, alors j’avais de gros doutes, moilàlà, du haut de mon néophytisme!) et, parce que je trouvais ça très drôle, une boîte de conserve gé-an-te de jus de tomate.
Ingrédients:

– 1,6 kg de haricots blancs
– 30 ml d’huile
– 1 gros oignon, haché finement
– 4 gousses d’ail, émincé
– 2,8 litres de jus de tomate
– 2 litres d’eau
– 2 tasses de cassonade (ou 2 tasses de sucre et 15 ml de mélasse)
– 2 à 4 cuillerées à soupe de gros sel
Préparer l’autoclave et les 7 pots de un litre en mettant dans chacun 227 g de haricots secs. Dans un grand chaudron, cuire l’oignon dans l’huile jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajouter l’ail et cuire une minute de plus.
Ajouter le reste des ingrédients et porter à ébullition.
Verser la sauce dans les pots en laissant 1 pouce sous le goulot. Au besoin, remplir avec de l’eau bouillante. Sceller les pots et les traiter selon les instructions de votre autoclave, à 11 livres de pression pour 90 minutes.
Ne pas faire comme moi, mais faire preuve de patience en laissant la pression redescendre toute seule lentement (ça minimise la sortie du liquide des pots; j’ai presque attendu suffisamment mais pas exactement!). Au pire, faudra nettoyer les pots englués de sauce, mais c’est pa snon plus la fin du monde si tout est bien scellé.

Voilà: j’ai sept soupers végés presque instantanés qui attendent au garde-manger, yé! Et la sceptique en moi est confondue-due-due, car oui, 227 g de haricots, une fois cuits et traités à l’autoclave, ça remplit bien un pot. Encore une fois j’ai trouvé moyen d’apprendre quelque chose avec ce défi, qui atteint ses buts!

Print Friendly, PDF & Email

Taggé , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *