Daïkon

Vous avez la mémoire pleine de trous, vous? Moi… ouille. Disons que j’ai comme… oublié au potager toute une rangée de daïkons (radis blanc, radis d’hiver, radis chinois, Raphanus sativus var. longipinnatus L. H.Bailey, daïkon). Qui a poussé comme… comme une rangée de daïkons stéroïdée. Oui bon, ils sont trop gros, mais je vous rassure: je n’ai rien perdu pour mon oubli, au contraire! La chair de mes radis géants est encore très croquante (sans être fibreuse) et leur saveur très douce (j’en suis étonnée). Ça goûte… le radis, oui, mais tout doux. Le tout pour quelques mois de culture sans aucun effort (quand je dis que je les ai oubliés, même si je voyais bien leur feuillage, je veux dire ou-bli-és!). Et c’est plein de vitamine C! (Et le reste de l’année, on peut en manger en germinations ou en micropousses, du daïkon.)

140820 040

Au fait, que fait-on avec du daïkon, une fois qu’on l’a retrouvé (et après avoir fait une fausse bataille digne de Star Wars avec un ami au potager, chacun armé de son radis géant)? Réponse rapide et qui m’a inspirée? Tout ce qu’on peut faire avec une carotte… et plus! Ça a tout de suite voulu dire salades (avec ma super machine à spirales!) et légumes racines bouillis! Et dans les prochains jours… quelques aventures au pays du daïkon!

140824 004

Taggé , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

4 réponses à Daïkon

  1. manon dit :

    Trop beau!

    mioum, mioum râpé ou en bâtonnet dans des rouleaux fait de papier de riz.

    As-tu fait une fermentation carotte/daïkon?
    Mis dans des sautés?

    J’ai hâte de voir. Moi j’aime bien le daïkon en racine (aussi en petites pousses remarque).

  2. Ping :Pour un sandwich bánh mì - Les campagnonades

  3. Ping :Potager d’automne - Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.