Couper un avocat en dés

La puce et moi, on adore l’avocat (l’Homme et le Coco aussi, mais pour eux… faut qu’il en reste!). Souvent le midi je nous fais un genre de guacamole rapido (cubes d’avocats, salsa, sel, poivre, et parfois oignon haché) qu’on déguste entre filles. Et là je vais vous donner la technique qui me facilite la vie. C’est tout simple, mais avant ça je finissais les doigts verts (et… léchés…): j’improvisais, comme je le fais avec mille ingrédients, n’ayant aucune formation ni ne suivant aucune émission de cuisine ni rien du genre. Or les copains de Crudessence, lors de leur journée de formation, m’ont montré ce truc qui a changé peut-être pas ma vie mais au moins de nombreux midis. (Si tout le monde sait déjà comment faire, eh ben je vais me montrer plus nounoune que le reste de l’univers, ça sera pas la première fois et j’en mourrai pas!). Armez-vous d’un avocat (le fruit, là: ne me citez pas lors de votre procès contre un juriste je vous prie!), d’une cuiller à soupe et d’un couteau.

On commence par couper l’avocat en deux (en faisant le tour du noyau), comme sur la première photo. Ensuite, comme ci-dessous, on donne un bon coup (shlak!) dans le noyau, on lui fait faire une rotation et on l’envoie au compost (faudra y aller sans couteau et délicatement si vous voulez plutôt tirer une plante de ce noyau), ce qui nous laisse deux belles moitiés de fruit dans leur pelure.
À l’aide du couteau, faire des tranches ou des cubes en passant horizontalement (et verticalement pour les cubes) de la surface à la pelure (selon le fruit, il faut parfois faire attention de pas se couper: la pelure est parfois bien mince).
À l’aide de la cuiller, on vide dans un bol, et… on se dépêche de tout manger avant que quelqu’un d’autre ne vienne rôder et demander sa part du divin fruit! Simplissime!

Taggé , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

5 réponses à Couper un avocat en dés

  1. Ma Gaïa à moi en apporte souvent dans son lunch. Elle le mange à la cuillère tout simplement! Avec un contenant rempli de salsa à côté!
    Sympa ma fille!

    • vieux bandit dit :

      Quand j’étais petite, on mangeait l’avocat coupé en deux, chaque moitié passée à la cuiller parisienne pour en faire de petites boules, avec de la vinaigrette « italienne » (achetée). Juste à y penser… mioum! C’est vraiment la seule chose qui me donne envie d’acheter une vinaigrette toute faite (mais au lieu de ça je vais trouver comment en faire moi-même!)!

  2. J’imagine ma Gaïa se pointer à la caf’ de l’école avec sa cuillère parisienne pour déguster son avocat! Déjà qu’elle a tout de « différent »… ça je pense que ça risquerait d’être la goutte de trop! Je ne vais pas lui proposer; elle le ferait! 😉
    N’empêche, j’ai des images en tête… ça pourrait peut-être être rigolo!

  3. Ping :Le noyau du noyau | Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.