Confiture de mûres au poivre et au rhum

Cette année, les mûres poussent mieux encore que les herbes indésirables! J’en cueille chaque jour et il en reste encore pour deux semaines à ce rythme-là! Il fallait donc faire quelque chose, et vite (avant que mon frigo déborde… non mais c’est-ti pas terrible, les problèmes de campagnarde…!). Mais une simple confiture de mûres? Ah… je voulais un peu de surprise, tout de même! Je suis passée par le forum des conserves maison, demander l’avis d’autrui. On m’a offert de belles idées, et la première, celle du poivre, m’est restée toute la journée. Jusqu’à ce que je trouve justement une idée complémentaire (en anglais, ici), que j’ai adoptée et adaptée. Voici donc la confiture de mûres à l’ancienne, au poivre et au rhum, de Crunchy Chicken, mais avec mes proportions et commentaires.

J’avais 1,75 litres de mûres (soit 1,15 kg). J’ai stérilisé une dizaine de pots de confiture (250 ml) dans l’eau bouillante. Aux mûres, dans un chaudron en inox, j’ai ajouté environ 10 ml de zeste de citron râpé. Quand le mélange a commencé à chauffer, j’ai ajouté environ (un peu plus de…) 15 ml de poivre fraîchement moulu (ici ça veut dire du noir, du vert, du rose…). Ensuite j’ai graduellement ajouté un sachet de pectine en poudre (deux, en fait: comme j’ai de la pectine expirée en 2009, j’en ai passé un sachet, sait-on jamais, avec un plus récent).

Une fois le mélange à forte ébullition, j’ai ajouté d’un coup 1,6 kg de sucre (en respectant les proportions de 7/5 de la recette originale, soit 7 parts (en poids) de sucre pour 5 de mûres). Quand la forte ébullition a repris, j’ai brassé pendant une bonne minute, puis enlevé le chaudron du feu. C’est le moment pour les 100 ml de rhum (la recette parle de rhum vieilli — j’ai pris du rhum ambré que j’avais; au fait, ça m’a fait tout drôle d’aller jouer dans le bar! Je m’en ennuie un peu, là… mais plus pour si longtemps!), qui (attention!) feront rebouillir le mélange brièvement. Il s’agit maintenant de bien brasser… et d’empoter en laissant 5 mm d’espace.

Vous pouvez stériliser à l’eau bouillante 10 minutes si vous le souhaitez; moi j’ai laissé ça de côté, la quantité de sucre suffisant pour préserver la confiture. Confiture qui est, pour moi, restée un peu liquide pour une confiture (tout dépend des goûts!). Mon idée à ce sujet? Oh làlà: je la vois bien en coulis sur un gâteau au fromage! Disons donc: confiture de mûres au poivre et au rhum… OU encore… coulis rustique de mûres au poivre et au rhum! Ta-DA!

Pour marque-pages : Permaliens.

7 réponses à Confiture de mûres au poivre et au rhum

  1. Kajin dit :

    Mium, ça a l’air bon! Merci pour l’idée 🙂

    Merci aussi de parler du forum des conserves, je ne savais pas qu’il existait! Ça me donne envie de ressortir mon autoclave 🙂

  2. manon dit :

    Eh bien dit donc, ça ferait certainement un très bon trottoir cette confiture.

    C’est gentil de parler du forum chez toi : )

    Il est là en plein pour ce genre de brainstorm.

    Moi je viens d’en faire une batch nature et j’ai coulé mon jus pour la crème de mûres… Je vais faire ça un peu plus tard.

    Je me suis ramassée avec un paquet de pomme, de tomate et de concombre juste après que j’ais mis 2kg de kidney bean à tremper pour faire une recette à l’autoclave… Les kidney ont fini en sauce tomate! La compote de pomme est fait et une batch de pectine 🙂

    Dans mon coin, les voisins offre leur surplus à partir du 20 août parce qu’ils ne fournissent plus!

    • vieux bandit dit :

      Faut en parler pour qu’il s’enrichisse, votre forum!

      (Et devienne un fouillis, mais bon, ça c’est juste mon avis de fille pas trop portée sur les forums, hahaha! Je fais un effort, quand même! (C’est juste que je commence à avoir ma dose de réseaux sociaux et y en a qui devront prendre le bord…))

      Ici les voisins… ben… t’as vu, y en a pas vraiment, vraiment. En tout cas personne qui cultive avec passion plus que son petit (ou grand) potager. Bref, personne qui m’offre de fruits ou de légumes (si, parfois, mais pas par boisseaux!), donc j’y vais avec ce que j’ai, tout en stressant déjà sur le fait que les tomates et les pommes, c’est pas donné (et en quantité, c’est surtout foutument loin, donc perte de temps épouvantable) et que le temps me manque déjà pour les transformer (ben beau avoir mes soirées, mais depuis ce midi j’ai les pieds tellement enflés que je devrai passer la soirée sur mon cul, ce qui m’exaspère, t’as pas idée! J’avais des plans et les fruits attendent au frigo, c’est pas comme si ça peut attendre toujours!).

      (Je passe une journée de maaaaarde. Refaire le ponceau de l’entrée, c’est vite dit, et le m’sieur a bien dit deux heures. Sauf que là, ça fait six heures que la maison tremble et je réalise que je n’ai plus AUCUNE tolérance pour ce genre de vacarme-là (imprévisible, venant de partout, comprenant klaxons, cris, etc.). Ça me gruge et me ronge et tout le reste me tombe sur les nerfs illico. Et évidemment ça arrive au moment où le boulot que j’ai exige une bonne concentration. Des journées comme ça… j’en veux juste pas.)

  3. La Marmotte dit :

    Rhalala! J’en veux!!!

    (Définitivement sur ma liste à faire l’an prochain!)

  4. Annick dit :

    J’ai fait votre recette ce matin en modifiant les quantités car j’ai 20 tasses de mures! Je dois vous dire, elle est juste excellente! J’ai rajouter plus de pectine par contre pour etre sur qu’elle ne soit pas trop liquide 🙂 merci!

    • Campagnarde dit :

      Super! Ici elle est devenue très épaisse, si je me souviens bien (je sais pas s’il reste un pot caché…). Et c’est vraiment le moment: mon fils de huit mois se gave de mûres ces temps-ci, un vrai possédé!Faut en profiter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.