Simplissime infusion

J’ai vu passer ça sur un blogue avant les fêtes: une infusion d’aiguilles de pin. Ça sent le sapin de Noël, mais la saveur est bien plus subtile et douce, ça se prête bien à des mélanges (gingembre, cardamome…). Couper les aiguilles avant de le sinfuser permet d’extraire plus de saveur, et pour la quantité, vous y allez au goût (j’en mets beaucoup, et je réinfuse deux ou trois fois).

L’arbre devant la porte avant de notre maison? Un très beau et grand pin. Il m’a vraiment suffi de sortir devant chez moi pour récolter par terre quelques bouts de branche tombés. Les aiguilles m’attendent dans un pot au congélo, parce qu’avec la neige mon approvisionnement devient plus aléatoire, mais un bon coup de vent et je trouve de quoi infuser par terre!

(La même chose peut se faire avec de l’épinette ou du sapin, et avec du thuya. Sauf que le thuya ne lâche pas souvent ses branches vertes, et que je fais des dermatites en touchant de trop près les épinettes, alors j’ai pas trop envie de tester en administration interne merci.)

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.