Zia Lola Luna Bandita

Ce qui devait arriver arriva… Je vivais entourée de trois matous, un pitou, un homme et un garçon. Ça manquait de féminin. Quand soudainement puis quotidiennement est apparue sur le pas de notre porte une petite minette toute d’os et de ronrons, qui tentait, ses câlins obtenus, d’entrer dans la maison par tous les moyens. Les matous dans les fenêtres me disaient de la laisser entrer, qu’ils voulaient une petite soeur (lire: ils ne crachaient pas, ne grognaient pas, mais au contraire lui montraient le plus grand intérêt). Elle nous a séduits par ses ronrons, son instistance, son petit corps tout émacié et ses couleurs. Zia, voyez donc ça, porte toutes les couleurs de nos trois matous, et aucune autre! Le noir de Moocah, le crème de Tao, le crème tigré et le blanc d’Esteban!

N’y tenant plus, j’ai pris rendez-vous chez le vétérinaire en expliquant la situation. Nous partions pour cinq jours le lendemain, laissant un ami avec nos matous. Eh bien la petite puce n’a pas daigné montrer son museau, même le rendez-vous reporté par trois fois. À notre retour, notre ami l’avait cajolée tous les jours et elle lui avait même apporté une souris! Le soir du retour, elle n’est venue qu’à la nuit tombée nous dire un petit coucou avant de miauler comme une perdue devant la porte. Le lendemain du retour, je l’ai guettée et appelée. Après des dizaines de minutes, pop, un petit minois apparaît dans les hautes herbes et se dirige avec moi vers la terrasse, où bouffe il y a. Un orage approchait. Hop, chattonne dans une main, poignée dans l’autre. Toi ma puce, tu ne seras plus mouillée par les orages!

Dans la chambre d’amis, mademoiselle Zia* a un peu exploré, un peu mangé et beaucoup, beaucoup ronronné en attendant son rendez-vous vétérinaire. Au tout début duquel j’ai eu toute une surprise: la petite chattonne de six ou huit mois que j’adoptais… est en fait une microscopique chatte adulte qui a déjà été maman! La vétérinaire croit deviner que sa grossesse a dû suivre ses premières chaleurs, mais elle est certaine que des chatons l’ont tétée, et la grossesse a probablement interrompu sa croissance. Deux virgule trois kilos, les amis. Une puce toute délicate, comme un chaton! Une puce avec des mitaines: huit doigts d’un côté, sept de l’autre. La griffe recourbée qui menaçait son coussinet a été coupée, et à part ça… rien! Pas de puces, pas de mites d’oreilles, pas de leucémie féline ni de sida félin, rien! Rien qu’une minette qui a fait un choix de vie assez catégorique: laissons faire les grossesses à répétition et les aléas de la vie sauvage, et trouvons plutôt une famille qui me fera vivre dans le confort et le luxe (lire: au chaud et au sec, avec bouffe en prime).

Et la rencontre grands matous petite minoune? Rien encore! Moocah, le grand frère ambassadeur, l’a humée, tandis qu’elle l’ignorait royalement. Elle ne les agace pas, ils ne la rejettent pas. Je n’ai jamais vu ça. (D’habitude, c’est la cage le temps que finissent les premières frustrations et peurs de part et d’autre. Elle? Voulait juste sortir de la foutue cage! Eux? Se sont sauvés en courant devant le petite être!) Facile! (Elle est rapidement passée en mode frottis, et elle est si petite qu’elle passe facilement sous le menton de Moocah!) Par contre elle a passé une bonne partie de la nuit à miauler (entre mon coucher avec elle en boule sur moi et mon réveil avec elle à mes pieds): ma pauvre petite est confuse! Ça passera, bien sûr. Demain? Vaccins!

*Zia, vous voyez pas? Allez, chantez avec moi: Esteban Zia, Tao les cités d’OoOr… Comme on a déjà les garçons… ben…

Pour marque-pages : Permaliens.

8 réponses à Zia Lola Luna Bandita

  1. Karine dit :

    Wow!! quelle histoire fantastique!! je ne suis pas surprise qu’elle vous aie tous adopté si facilement!! Et contente aussi qu’elle soit en pleine forme!! j’espère pouvoir la rencontrer un jour! (si Annie et moi on peut se décider à aller vous voir!!)
    Félicitation à toute la famille!
    Et à bientôt peut-être!
    Karine

  2. Martine dit :

    Mignonne… et rusée! Elle en a de la chance de vous avoir trouvés.

  3. vieux bandit dit :

    Ah Karine, tu vas tellement l’aimer! Elle ne pèse rien: que des ronrons! Qu’elle soit en pleine forme, c’est une chance incroyable. Elle a vraiment senti que le moment était venu de se trouver un foyer: parle-moi de ça, une fille-mère qui se prend en main! 🙂
    Vous viendrez bien quand vous voudrez: nous autres… on bouge pas beaucoup!

    Rusée, oui sans doute, Martine: c’est une fiiiiiiiille! 🙂
    De toute façon, ça fait longtemps que j’ai compris que rien ne sert de penser pouvoir choisir la prochaine adoption: les animaux qui ont besoin de nous nous trouvent assez vite merci. (Moocah? Un accident à qui on devait trouver un foyer. Tao? Adopté avec son frère, sans que ça ait été prévu. Tango? On me l’a offert dès mon annonce de déménagement! Des regrets? Niet!)

  4. Ping :Écureuil roux | Les campagnonades

  5. Ping :Roxy | Les campagnonades

  6. Ping :Arlequin et compagnie | Les campagnonades

  7. Ping :Coupe-ongles pour doigts miniatures | Les campagnonades

  8. Ping :Similaire mais pas pareil… | Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.