Yerba maté

Quand je sais quelque chose, je deviens aussitôt convaincue que tout le monde le sait aussi (c’est de l’humilité, pas de l’arrogance: mon instinct me crie très fort que je ne suis pas plus fine que les autres, ne vous inquiétez pas pour ça… faudrait plutôt s’inquiéter de l’autre bord, m’enfin…). Pourtant y a encore des gens (si, si!) qui ne connaissent pas le yerba maté (Ilex paraguariensis: ilex, une sorte de houx!). C.est techniquement pas du thé, et pourtant ça y ressemble, et ça se boit comme du thé ou du café (ah mais même si vous en buvez beaucoup, ça ne donnera pas l’agitation que donne la surdose de café!). Sa saveur? Hmm (sachez que pour les comparaisons, je fais dans le trrrrrrès clair… pour moi, comme quand je dis que j’adore la musique de Philip Glass parce que c’est comme un mal de tête sans douleur; vous me suivez? J’suis désolée…). Je vais dire ce que j’en pense: ça goûte un peu le feu de bois… d’une bonne façon! Ça ne plaira pas à tous, mais c’est un goût qui se développe aussi. (Et pis je suis pas si folle: Wikipédia perle d’une saveur aromatique et amère, un peu astringente qui rappelle la fumée. La fumée, vous voyez bien!)
140417 211Petite particularité du yerba maté: pour le préparer, il vaut mieux d’abord le mouiller à l’eau fraîche (autrement on le brûle avec l’eau bouillante) avant de verser l’eau chaude. Et on laisse infuser une dizaine de minutes. J’utilise pour ça une vieille cafetière à piston pas chère, mais on peut bien sûr le faire à la théière. C’est évidemment un stimulant, et un stimulant qui fait changement. Moi j’oublie tout le temps à quel point j’aime le yerba maté (que m’a fait découvrir mon amie Chantal y a vraiment longtemps à Ottawa: c’est pas un peu pittoresque, ça?). Et donc quelques fois par année, j’ai la (fausse) surprise de redécouvrir que j’adore ça (et ensuite j’oublie encore… c’est peut-être un amnésique, coudonc?).
140417 212Y me semble avoir déjà su que le yerba maté est la boisson nationale de l’Argentine (j’imagine que c’est un peu comme un sport national ici: les Argentins payent cher pour voir leur boisson niaiser en étant trop payée à la télé…), mais Wikipédia me parle du thé du Brésil ou thé du Paraguay. Mais pour en savoir vraiment plus (culture et plus!), suivez ce lien.

Taggé , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.