Un vent à étêter les souches

Écorner les boeufs, je ne sais pas, mais on a eu un vent ici qui a suffi à briser une souche qu’on avait laissée là volontairement pour les oiseaux et les insectes (restez donc dehors, y a de la bouffe…). Je m’inquiétais pour les pannes électriques (il ventait tant que je m’inquiétais aussi d’avoir un chien volant…), mais je ne pensais pas aux arbres… J’ai beau forcer l’hypocondrie, je ne pense au risque d’un arbre qui tombe sur la maison qu’en l’absence de toute brise (non mais, faut savoir contrôler ses psychoses, tout de même!), même si l’avant de la maison est rempli de risquesd’arbres matures. Cette souche-là se trouvait entre l’étang et la grange (avant de se retrouver dans l’étang…) et a fini, le vent nous y forçant, en billots et en branchages (l’Homme ne se fait jamais prier pour sortir son joujou…) à brûler dehors (les insectes, vous vous souvenez? Pas dans la maison!). C’est le genre de petite aventure auquel on pense peu en ville, mais qui devient vite une priorité ici. Et maintenant, que je trouve vide et ouvert l’accès à l’étang! (C’est pas Tango qui se plaindra, lui qui s’est baigné jusqu’à la troisième semaine de novembre!)

Print Friendly, PDF & Email

Pour marque-pages : Permaliens.

31 réponses à Un vent à étêter les souches

  1. Manon dit :

    Ça fait un vide hein quand on voit ça.

    Il y a quelques années, nous on a eu une énorme pruche mature qui est tombée suite à de gros vents. Nous avons eu la surprise en arrivant à la maison après un séjour chez mes beau-parents.

    Le coeur de l’arbre était creux, c’était pas mal difficile à prévoir. Une chance, il est tombé sans toucher les fils électriques, ni la maison, ni la voiture de mon conjoint. Seul d’autres arbres ont souffert au passage.

    • vieux bandit dit :

      Ouf, quelle chance! Ça a l’air de rien (parce qu’on n’y pense pas!) mais c’est fichtrement lourd, un arbre! Je me souviens dans une autre vie quand je travaillais à McGill, un gros arbre avait été abattu et sa souche coupée en rondelles temporairement laissées là. J’ai essayé de soulever une seule rondelle… impossible!

      Les fils électriques… un autre nid à questions! À l’avant y a plein d’abres qui passent proche des fils, et un de nos grand mélèzes a notre fil principal qui pousse à travers. C’est ma responsabilité ou je dois appeler Hydro? Honnêtement, j’ai pas encore fait la recherche parce que j’ai foutument peur de ce qu’un émondeur va faire. Comme dans n’importe quel domaine, y a émondeur et émondeur, et je ne veux pas inviter ni maladie ni laideur insupportable!

  2. Manon dit :

    D’habitude en secteur boisé hydro passe environ au 2 ans pour couper les branches des arbres sous les fils électriques. Va voir sur leur site internet l’info est là.

    • vieux bandit dit :

      D’après la taille de mes arbres, Hydro n’est pas passée depuis un bon dix ans. (Même chose pour la SQ… jusqu’au meutre dimanche!)
      Ouin, je sais, faudrait bien que je regarde le site… je tergiverse parce que pendant ce temps mes arbres sont encore beaux et sains! ;-P

  3. Manon dit :

    Pis oui c’est lourd un arbre!

    Nous c’est notre voisin (celui à qui on achete notre bois de chauffage) qui nous a aider à le déplacer avec son tracteur.

    • vieux bandit dit :

      Encore autre chose à quoi je n’avais pas pensé! Pour la souche, facile, l’Homme et sa scie ont fait la job, mais si ça avait été un de nos grands arbres, ça aurait été pas mal plus complexe! (Ou en fait, beaucoup plus long!)

  4. Manon dit :

    Nous l’arbre n’avait pas terminé sa chute… Il était à côté en 45 degré sur un érable qu’il avait pas mal amoché.

    Avec les enfants, on voulait pas qu’il arrive quelque chose alors l’aide du voisin avec le tracteur s’avérait nécessaire.

  5. Manon dit :

    J’aurais aimé mettre ma photo de mon compte google comme sur le site à Vincent c’est pour ça que j’ai changé l’adresse. Pis là j’ai gossé quelque chose…

  6. Manon dit :

    Comment il fait Vincent pour avoir sa photo qui apparait ici au lieu du bonhomme en coeur? Remarque il est beau le bonhomme en coeur, c’est juste que j’aurais aimé avoir l’autre…

  7. Manon dit :

    ok merci,

    J’ai pas passé beaucoup de temps là-dessus à date.

    Quand je travaillais, je considérais qu’il n’était pas correcte de mélanger internet boulot et internet perso. Alors je n’ai pas exploré beaucoup.

    Maintenant, comme je suis à la maison, je prends le temps de regarder tout ça entre 2 couches, 2 allaitements et les activités des plus vieux!

    • vieux bandit dit :

      Eh que c’est beau un bel horaire bien aéré…! hahahaha! 🙂

      Dire qu’il y en a qui pensent que les mères à la maison ne font rien de leurs journées! (On sait bien: ils n’ont jamais essayé!)

  8. Manon dit :

    Ben c’est pire quand tu ajoutes que les 2 parents travaillent pis que t’as 3 ou 4 enfants.

    Entre les 2 boulots, l’école de la plus vieille, le service de garde après l’école parce que encore trop jeune, pis les contraintes d’heures de la garderie des plus jeunes et celles du service de garde de l’école, ça devient pas trop gérable non plus. Quand vient le temps de faire les devoirs et les leçons avec la plus vieille, tout le monde est crevé!

    Alors on décide de moins courir, mais de donner plus de temps de qualité à nos enfants.

    Mais j’avoue, j’ai pas le temps de m’ennuyer!

    • vieux bandit dit :

      Ah, mais te voilà! Coucou! 🙂

      Avec un seul enfant pour nous l’histoire des horaires du service de garde nous mettait sur les dents. Je courais pour arriver avant la fermeture chaque soir, et au final le Coco passait une journée beaucoup trop longue à l’école. Ça a été un facteur dans ma décision de travailler à la maison: plus de service de garde, un garçon plus heureux, plus équilibré, et qui revenait pour diner! On se faisait dire (avant) qu’il avait des problèmes de comportement. Ouin. Mais mets-moi pendant 12 heures dans une pièce avec des gens plus ou moins d emon âge que je n’ai pas choisis mais avec qui je suis forcée de faire des activités aussi non choisies, et tu vas voir que j’en ai aussi, des problèmes de comportement!

  9. Manon dit :

    Effectivement, je ne crois pas que ce soit très bon pour les enfants.

    Nous aussi on s’est beaucoup questionné là-dessus. Aucun commentaire reçu en rapport à un mauvais comportement, mais il me semble que ce système c’est ça que ça favorise dans l’ensemble de nos jeunes.

    En tout cas, nous on est plus disposé à écouter nos enfants maintenant par rapport à quand on travaillait tout les deux.

    • vieux bandit dit :

      Chez nous en tout cas ça créait un prolongement du CPE: on appelle tout le monde un « ami » (ils les préparaient à FaceBook (beurk) et on le savait pas!), et on chiâle tout le monde ensemble: c’est pas moi c’est lui! Oublions l’autonomie, le raisonnement, la logique. Et surtout, mangeons des biscuits supposément interdits dans la boite à lunch!

      Enfin… Malgré tout, les éducatrices faisaient leur possible, et le service est nécessaire, etc. C’est simplement que ça cadrait mal avec nos besoins, nos valeurs et notre mode de vie (qu’on a donc changé, hein, faut pas tout attendre tout cuit dans le bec!). C’est pas les jeux vidéos qui les rendent violents, nos petits: c’est la lutte avec les « amis » pour avoir accès au fichu jeu! haha!

  10. Manon dit :

    Moi ce qui m’énervait le plus c’est que mes enfants soient la majorité du temps avec d’autre monde que leur famille, pis qu’ils reçoivent
    l’éducation transmise par d’autre. Souvent ça ne cadrait pas avec nos valeurs.

    Mais ils n’ont jamais été en CPE (sauf le service de garde de l’école), j’ai toujours été au privé et j’ai même eu une dame qui est venu à la maison entre ma 2e et mon 3e.

    • vieux bandit dit :

      Devine ce que j’ai ressenti quand Coco, 1re année, est revenue avec un devoir sur lequel la consigne était de « Souligner les verbe »? ARGH! Où qu’il est mon crayon rouge, où qu’il est?

      L’école au grand complet ne cadre pas dans nos valeurs! Pas le concept, l’application. Un problème auquel on trouvera solution si je peux bien enfin tomber enceinte!

      • Manon dit :

        Je te comprends pour le crayon rouge…

        Mais en passant, ne regarde pas toutes les fautes que je fais dans mon blog, ou lorsque j’écris un commentaire. Je me dépêche terriblement, je n’ai pas souvent le temps de me relire et il y a des fautes un peu partout. C’est quelque chose que je désire corriger.

        • vieux bandit dit :

          Manon! Voyons! 🙂

          Sérieux: la section « À propos » contient justement une note là-dessus: je ne juge pas! Du moins, pas dans un contexte non officiel, non professionnel, etc. Je viens de finir le denrier roman de Michel Folco en grand format et là, c’est autre chose: c’est un livre truffé de fautes, et ça, c’est inacceptable! Pour un prof aussi. Pour une direction d’école aussi. Pour une municipalité aussi. C’est insultant! Si la municipalité m’envoie un communiqué, j’aimerais qu’elle ait la décence de bien le faire. Mais s’il s’agit de laisser un commentaire, c’est complètement différent!

          De la même façon, je reprends mon Coco et mon Homme lorsqu’ils parlent, mais personne d’autre, hein! (Je tiens à ma peau, quand même!)

          En y repensant, je pense que le truc du prof était encore pire… du genre « Soulignez les mot au pluriel »! (Sauf que je crois que c’est plus des mots ou des noms, hein, c’est des bibittes je sais plus quoi… du jargon de fonctionnaire!)

          • Manon dit :

            Je sais, j’ai déjà lu ta section « à propos ».

            Quand même, j’essaie d’éviter un maximum d’erreur. Pourquoi? Parce que ça m’énerve moi-même. Par contre, je sais que j’en fais un certain nombre.

            Je renonce à écrire trop de mot en abrégé dans mes commentaires (En TK, C où, T qui, etc ) je trouve qu’on tombe dans la dyslexie dans ce temps-là pis ça m’énerve. Il y a trop de gens dyslexique dans ma famille.

            Pour l’école, j’ai relevé nombre de fois des erreurs dans les communiqués qui nous sont envoyés. Pas seulement des erreurs en genre et en nombre. Les erreurs qui me choquent le plus sont les phrases mal formulées. Souvent le texte est incompréhensible, ne fait pas de sens. À la fin, je ne sais pas ce que la direction ou le professeur veut réellement. J’utilise ma logique pour déduire.

            La dernière du genre, je l’ai reçu cette semaine. Nous avons reçu un message concernant la vaccination pour la grippe. Un horaire a été établi pour la vaccination des enfants pour cette fin de semaine selon l’école fréquentée par l’enfant. S’il y a, dans une famille, plus d’un enfant d’âge scolaire au primaire la famille a le choix de se présenter à une des « deux » plages horaire proposées. Pis si t’as 3 enfants ou 4 au primaire? Il y a plus que 2 plages horaire possible dans mon village. (NB: il y a 3 écoles primaire au village, une pour maternelle, 1ere et 2e, une école pour 3e et 4e, pis une autre école pour 5e et 6e année. Comme si c’était pas suffisant, il y a 2 autres écoles primaire sur le territoire de notre municipalité pour un total de 5 écoles!)

            • vieux bandit dit :

              Et je ne sais pas pour toi, mais nous si on a l’avis de l’école plus tôt que la veille, on est heureux! Le Coco vit avec sa mère pour une deuxième année de suite; c’est comme un petit peu important pour nous de savoir quand il a ses tournois de basketball, question de savoir si l’Homme fait 9 heures de route pour aller le chercher et le ramener… et souvent on ne le sait vraiment que la veille! Une chance qu’on est pas des gens stressés!

              Wow, 5 écoles! Je suis un peu jalouse, mais oui, j’imagine bien que c’est cinq fois plus de confusion!

              • Manon dit :

                ah oui,

                Souvent l’école se plaint que les parents ne s’impliquent pas… Mais 90% du temps, que dis-je 99% du temps nous recevons effectivement les messages la veille.

                Une fois nous l’avons même reçu au moins 2 jours en retard. Un message concernant l’inscription au camp de jour au village. Ça revient à dire la garderie durant la période estivale pour les enfants de maternelle, 1ere et 2e année. La journée d’inscription était déjà passée depuis 2 jours! Une chance nous on en avait pas de besoin 😉

                • vieux bandit dit :

                  Ah oui l’école qui se plaint, on connaît! Maternelle, 1re, 2e, 3e, on a tout rempli (oui, j’ai tout rempli…) les papiers du début de l’année (fois quatre, ouille pour toi!), avec tous les renseignements que l’école devrait pourtant déjà avoir, et auxquels ils ne se réfèrent généralement pas de toute façon (…). Sous « participation des parents », on offrait plein de choses, plein de temps. Eh bien JAMAIS on n’a fait appel à nous — JAMAIS! Il faut apparemment aller cogner (fort!) directement à l’école et insister pour prendre part à quoi que ce soit. Me semble, oui. Rien que ça à faire, moi…

  11. Manon dit :

    Penses-tu faire l’école à la maison?

    • vieux bandit dit :

      J’y songe, oui. Évidemment ce serait un gros chamboulement de notre mode de vie, mais quand je rencontre une puce comme Héloïse, je me dis déjà « oh merde elle va s’ennuyer à l’école », et je me dis que c’est un bon choix. En fait la seule chose qui m’inquiète c’est qu’ici, aller à l’école veut dire connaître TOUS les enfants du même âge à des villages à la ronde, et ça c’est important. On verra bien si l’école (de l’autre village…) est ouverte à l’idée d’une quelconque collaboration.

      En 1re année je savais déjà lire. Quand notre prof devait sortir, elle me demandait de lire une histoire aux autres (les autres… 11 élèves!). C’était valorisant, mais j’ai perdu cette valorisation en ville (parmi 30 autres enfants) et une fois le choc de la ville passé, je me suis remise à m’emmerder. Alors je me dis que ça dépend de l’enfant (et du parent, bien sûr, mais avant tout de la personnalité du petit).

  12. Manon dit :

    Bon je laisse l’ordi,

    la plus vieille arrive d’école justement! On va faire les devoirs et les leçons ainsi que le souper pour tout le monde…

Répondre à vieux bandit Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *