Un petit avertissement

Dans la catégorie faites ce que je dis, pas ce que je fais… C’est ben ben l’fun faire des conserves. On s’amuse, on se satisfait, c’est la joie… Sauf que. Sauf que mes chéris, attention à la vapeur! La vapeur, ben… c’est chaud. Et ça brûle les campagnardes! Aussi, pour vous épargner bien des souffrances, et ne pensant qu’à vous, bien entendu, ai-je fait un animal de laboratoire de moi-même, question d’avoir la preuve de ce que j’avance. Alors voilà, j’ai essayé pour vous de soulever le couvercle d’un chaudron géant plein d’eau bouillante (tsé, pour voir si ça bouillait… assez…) sans penser à l’incliner vers… vers n’importe quoi sauf moi. L’expérience a donc été tentée, ne vous en faites pas et ne laissez pas vos idées de pionnier de la douleur vous monter à la tête. Je l’ai fait (pour vous, toujours et bien sûr), moi, et je ne vous le recommande pas!

Pour marque-pages : Permaliens.

6 réponses à Un petit avertissement

  1. Manon dit :

    C’est l’expérience qui rentre!

  2. Manon dit :

    As-tu une aloes à la maison?

    • vieux bandit dit :

      En ce moment, on n’a plus aucune plante intérieure. Les seules qui restaient ont brûlé au soleil. Avec les chats, il faut absolument tout suspendre. Pourtant l’Homme avait un aloès, que je lui avais donné au tout début de notre relation. Une petite chose chétive achetée parce qu’elle faisait pitié et qui a fini par devenir un monstre! Malheureusement on l’a négligée, et…

      Mais une fois que j’avais un coup de soleil de la mort, l’Homme a voulu me mettre de l’aloès frais, et c’était atroce! J’étais trop à vif et la substance trop épaisse, ça m’arrachait ce qui restait de peau!

      Pour cette petite brûlure, ça aurait aidé, j’avoue. Mais j’ai aussi de l’aloès en bouteille, et de l’hamamélis (je ne jure que par lui!).Ce que je n’ai pas dit, par contre, c’est que je suis une brûleuse. Au point où le bout de mes doigts a perdu la plupart de ses nerfs… Alors une petite shot de vapeur, hein, on va pas pleurer pour ça 😉

  3. Moi, je préfère de loin me coller les avants bras directement sur l’autoclave. Ça fait des brulures en forme de demi lune, et avec un sharpie rouge, il manque juste deux points pour faire un 🙂

    • vieux bandit dit :

      Dans une autre vie, je travaillais dans un hôpital. Un matin en me faisant des oeufs j’ai appuyé mon avant-bras sur la poêle. Résultat, j’avais l’air d’une fille qui voulait se suicider mais qui était vraiment, mais alors là vraiment trop niaiseuse pour réussir. La bonne nouvelle? À mon arrivée au boulot, 5 infirmières autour de moi qui se battaient presque pour me soigner!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.