Un, deux, trois, quatre!

Dès lundi soir, un de ces petits poussins noirs était sorti de son œuf. Pour les autres, il a fallu attendre à mardi. Sur ces photos, ils n’ont pas 48h.
Ça, c’est la face que me fait ma Colombine quand elle commence à trouver que le flash, ça commence à être plus qu’assez.
Surprise! Il y a aussi deux poussins pâles! Gris pâle avec un peu de jaune, je dirais. Et regardez-moi ce regard de ma poule! Impossible de faire une niaiserie avec elle qui supervise d’aussi près!
Ça c’est la petite nouvelle qui trouve aussi que le flash, ça suffit.
Hein, quand même, un air de famille!

Depuis ces photos, les quatre petits et leur mère sont descendus du pondoir et se promènent dans le poulailler. Généralement, un ou deux poussins dégringolent, et Colombine décide de laisser ceux qui sont en sécurité dans le nid pour s’occuper du ou des tombés, et je réunis tout le monde en bas. Hier ça a été plus dramatique: je suis allée voir les poules, pour trouver trois poussins tout seuls dans le nid… et pas de Colombine! Ni de quatrième poussin! Nulle part! Même dans la volière! J’ai fait et refait le tour: disparus! C’est quand même fort, réussir à perdre une poule ET un poussin.

Eh bien… non, évidemment. Mais un des poussins pâle est sorti du nid et a, apparemment, emprunté la rampe d’accès à la volière pour sortir tout seul (!!!). Colombine l’a suivi et protégé, mais cachée dans un coin de volière. Et elle refusait que je prenne son pioupiou, évidemment. Mon Homme a réussi (avec des gants de travail anti-picossage!) à me passer le poussin, que sa mère a rejoint, et j’ai descendu les trois autres. Ouf!

Maintenant il faut surtout aller vérifier souvent que les poussins ont accès à de l’eau. Pas besoin de s’inquiéter des autres oiseaux: non seulement Colombine est une experte maman bien apte à protéger ses petits, mais… la plupart des poules de la maisonnée ont commencé leur vie bien au chaud dans leur œuf… sous Colombine, justement!

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à Un, deux, trois, quatre!

  1. Ping :Cinq, six, sept, huit! – Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.