Trille rouge ou trille dressé

Au début de mai le long des bois sont apparus des trilles rouges (Trillium erectum, purple trillium). Je n’y connais pas encore grand chose aux plantes des bois, mais un trille, quand même, ça se reconnaît. C’est en préparant ce billet que j’ai été surprise, par contre! En anglais, on appelle aussi la jolie ill-scented trillium et stinking Benjamin! C’est donc dire Benjamin qui pue et trille à mauvaise odeur! Wikipédia me dit même que la fleur dégage une odeur de chien mouillé qui attire les mouches! Ah! Mais c’est à son avantage, car le trille blanc est menacé (et protégé) au Québec, car il fait le délice des cerfs de Virginie. Étonnant, quand même, car l’Homme, qui a grandi en Ontario à la frontière de l’Outaouais, ne connaissait que les trilles blancs!

Manon m’apprend que je devrais regarder non loin de ces trilles pour dénicher peut-être de l’ail des bois. Les trilles (tri, de trois…) ont trois pétales, trois feuilles, trois sépales, un pistil en trois parties et… six étamines (trois devant, trois derrière) (source en anglais). Et les mouches charognardes qu’il attire? Elles servent à la pollinisation, voilà tout. Le joli trille pousse, mais lentement. La première floraison peut se produire dix ans après la naissance du plant! Aussi il vaut mieux ne pas les cueillir, ne pas les déplacer et ne pas modifier leur environnement. Ils sont vivaces et indigènes en Amérique et en Asie. Je découvre qu’on peut manger la jeune pousse (et ainsi tuer la plante!) et que les Amérindiens l’utilisaient pour plusieurs usages médicinaux. Sa saveur est âcre et amère, et provoque des vomissements… du moins chez les souris (!). Bref… non merci. Admirons-les plutôt! Quant à moi… je vais y mettre le nez, question de confirmer, mais pas la patte!

Pour marque-pages : Permaliens.

10 réponses à Trille rouge ou trille dressé

  1. Manon dit :

    ah ben , ah ben!

    Mais c’est pas parce qu’il y a des trilles que tu vas absolument trouver de l’ail des bois!!!

    Toutefois le milieu est propice à la croissance de l’ail des bois.

    Pour la trille, ma belle-maman en a des jaunes en estrie. Mon chum, lui d’ailleurs, connaissait surtout la jaune (du bois sur sa ferme natale).

  2. vieux bandit dit :

    Je t’ai comprise! 🙂
    Mais comme il y a des trilles tout le long du chemin où je promène Tango la plupart des matins…! 🙂

  3. Manon dit :

    les feuilles commencent à retomber ici… bientôt elles vont brunir et disparaitre… Un peu comme les feuilles de tulipe… en juillet la fleur viendra, mais la fleur est plus facile à repérer si on a vu les feuilles au printemps!

  4. Jiji dit :

    J’ai également vu des trilles rouge au chalet chez mes parents à St-Jean-Port-Joli. Très belle fleur, effectivement.
    Et au fait, si l’Homme l’a reconnu… on s’entend que le trille blanc est l’emblème de l’Ontario. 😉
    http://www.onzone.ca/french/ontario/symbols/trillium.asp

  5. Ping :Trille blanc | Les campagnonades

  6. Ping :Érythrone d’Amérique | Les campagnonades

  7. Nico dit :

    Je ne savais pas le nom, maintenant je suis très fière de dire que j,en ai juste à côté de mon jardin sous les arbres. Pas beaucoup 2 ou 3 qui fleurissent à chaque années. D’un gros rouge elle est spectaculaire, et oui ça ressemble à de l’ail des bois à côté, mais je n’y toucherai pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.