Tout de même

Ces jours-ci, finalité relationnelle aidant (aidant, elle est bonne!), des listes se dressent (comme les cheveux sur ma tête, oui) de tous côtés. Je fais attention d’accorder seulement un moment limité à l’énumération de mes échecs, de mes lacunes, de mes illusions, de mes (parce qu’à quoi bon? On l’a fait pour moi déjà, quoique pas en face, avec une fantaisie et une mauvaise foi stupéfiantes)… pour redresser le tir et penser à autre chose, voire même amorcer une liste de choses que je n’aurai, finalement, pas complètement scrappées

Eh bien! Je peux affirmer que je n’ai pas raté ma famille recomposée, du moins si je me fie à ma relation avec le Coco (je m’y fie!), que j’ai quand même contribué à éduquer depuis 19 ans (il en a 23, et l’éduquer n’est donc plus exactement ce à quoi je sers maintenant!). J’ai même une preuve, et la voici. Jamais (pas une fois!) il ne m’a lancé le fameux T’es même pas ma mère!

(Oui oui oui je vais paraphraser Gandalf, en disant qu’il est bon de ne pas se tromper sur tout. Parlant de Lord of the Rings, quelqu’un a une version audio (en anglais et texte intégral, bien sûr: la plume de Tolkien est exquise) à me recommander chaudement? J’ai lu la trilogie une vingtaine de fois, mais là, je me dis que si je suis hospitalisée/opérée/forcée de végéter dans un lit, l’écouter, pour une fois, ça pourrait être agréable.)

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.