Tournesols vivaces

En pleine campagne, si vous voulez vous la jouer snob, vous lâchez doucement un Mais, ma parole, c’est un hélianthe de Maximilien!?! Oui, un tournesol vivace, (Maximilian’s sunflower, Helianthus Maximiliani). Vous ne saviez pas que les tournesols vivaces existaient? Moi non plus avant de lire Gaia’s Garden (un de ces livres que j’ai eu longtemps et auquel j’ai résisté jusqu’à ce que le moment soit le bon pour moi et alors — révélation, feux d’artifice, joie et trompettes!).
160814 001De mémoire on en parle comme d’une bonne plante brise-vent, car elle peut atteindre deux mètres et que, sans être envahissante, elle forme avec le temps de beaux massifs. Et elle ne fleurit que si l’été est assez long et chaud, si je me souviens bien. En tout cas ma lecture m’a fait y voir tant d’avantages que j’ai commandé un sachet de semences, pour voir… et depuis 4 ans, tous les printemps, je démarre quelques semis. Ah, c’est que ça ne germe pas aussi bien/facilement qu’un tournesol annuel. Quand même, chaque printemps j’ai quelques petits plants (j’ai utilisé la fin du sachet cette année) et on les met en terre avant de les oublier (ça n’exige rien? parfait!).
160814 006Petit à petit, une ligne s’est dessinée, justement à l’extérieur de la haie de pivoines et de monardes du côté du potager numéro 1 dont vient le vent dominant. Et cette année, début août… surprise: des fleurs! Des fleurs de tournesols vivaces! Et si on regarde bien… ce ne sont pas des tiges isolées, mais de petits massifs en touffe qui se forment en belle ligne. Les plants font un peu plus d’un mètre de haut et je soupçonne qu’ils croîtront chaque année davantage.
160814 008Rappelant les rudbeckies (sans leur centre foncé), les fleurs se forment sur des tiges bien dressées et attirent de nombreuses pollinisatrices… de plusieurs types. Ne me croyez pas sur parole: comptez-les!
160814 010Cette haie informelle qui petit à petit embellit le jardin et plus tard le protégera… c’est une belle métaphore pour notre aventure campagnarde. Petit à petit, une graine, un effort à la fois, nous plaçons des bouts de vie, nous améliorons ce qui nous entoure, nous redonnons vie et beauté à un bout de planête qui a été quelque peu maltraité. Il suffirait de peu pour faucher cet effort, sa réalité fragile. Pourtant plus tard il renaîtrait, repartirait du sol pour mieux se redresser. Avec patience. Avec beaucoup de douceur et de temps. (Franchement au quotidien il est difficile par moments de ressentir cet accomplissement paisible. J’y arrive parfois, entre une colère, une déception, un découragement et beaucoup de sueur. Et je m’y accroche.)
160814 017La floraison des hélianthes de Maximilien ne fait que commencer pour 2016 et se poursuivra jusqu’à l’automne. Plus tard que nos belles monardes, visibles en rouge ici! (Nous en avons aussi des mauves et des lilas.)
160814 018

Taggé , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à Tournesols vivaces

  1. Chantal dit :

    J’aime lire ton zen. Parce que des fois, je n’ai que l’autre bout du spectre des émotions… Peace and love for you and for all your family.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.