Tomates semis, tomates achats

Je vous l’ai dit avant la pause, j’étais en retard pour le potager. Je me suis dit, comme ça, en douce, que si par hasard j’allais à la jardinerie… et que comme ça, par accident quelques plants sautaient dans mon panier… eh bien… D’autant plus que j’avais jeté un oeil sur un article qui parlait justement de ça, de se faire un petit potager à la dernière minute pour pas cher en achetant pour pas cher les restants des centres jardins (c’était sur Cyberpresse, je ne chercherai pas le lien car l’article disparaîtra et que je ne vais pas encourager un grand joueur qui n’a pas encore compris le jeu). J’ai osé avec trois plants de tomate (j’avais bien besoin d’un neuvième cultivar cette année…).

Résultat? Ha! Mes petits plants à moi, que j’ai parti de semences, que j’ai laissé un peu s’étioler et que j’ai ensuite planté couchés (un truc de Larry Hodgson: les tiges de solanacées  ensevelies produisent de belles racines!), sont vert foncé. Leurs tiges sont robustes, solides. Ceux que j’ai achetés? Ils sont jaunes. Les tomates déjà là au moment de l’achat ont mûri à peine plus tôt que celles des plants verts qui n’avaient même pas encore fleuri! Non seulement mes bébés à moi n’ont pas souffert de passer tant de temps en pot minuscule où s’entortillaient leurs racines, mais ils sont devenus plus forts au vent et avec mon peu d’attention. Si vous voulez un potager de dernière minute pour pas cher, allez-y! Mais soyez bien averti: les beaux plants arrivés de la jardinerie auront tout un choc à la plantation (d’autant plus qu’ils sont plus avancés que des semis), et prendront des vacances, le temps de s’adapter. À vous les feuilles jaunes et les tiges défraîchies… temporairement. Moi… j’apprends à me faire confiance et j’apprends la patience.

Résultat de fin d’été: tous les plants de tomate ont bien grandi et produit. Mes plants qui provenaient de semis, au mois d’octobre, n’avaient plus une tige mais bien un tronc solide! Le problème que j’ai eu, c’est plutôt mon manque d’attention (le pauvre potager s’est débrouillé tout seul l’été passé). Les trois lits de culture où s’entassaient les tomates sont devenues des jungles denses d’où il a finalement fallu extraire des tonnes de tomates vertes (des tonnes je vous dis! Sur la photo ci-dessous, vous n’en voyez même pas la moitié!). Oh que j’ai appris. Oh que oui. On dit qu’on apprend plus de ses erreurs, eh bien je serai bientôt savante! J’ai eu bien de la chance que la maladie ne s’attaque pas à mes beaux fruits, pris comme ils étaient sans assez de vent ni de lumière. M’enfin, on a quand même pu manger la grande majorité, au point où, les tomates mûries à l’intérieur et mangées, je n’ai pas voulu en racheter pendant plusieurs semaines! Trop, c’est pas exactement comme pas assez: trop, des fois, c’est juste trop!

Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Tomates semis, tomates achats

  1. Manon dit :

    🙂

    J’adore!

    Oui tu vas être savante!!! À tout le moins tu vas savoir quoi faire!!!

  2. Ping :Tweets that mention Tomates semis, tomates achats | Les campagnonades -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.