Tomates séchées… réhydratées

Je gardais comme un trésor tout un grand sac de mes tomates, déshydratées une à une au fil de l’été. J’avais un plan… je vous en ai parlé. Le plan a été mis en veilleuse à cause de notre grand ami, Monsieur Botulisme (le genre à s’inviter dans un party…). Mais là, à quelques jours des dons, la campagnarde n’avait plus aucun frein, puisqu’on peut mélanger ail, huile et pots de conserve… pour quelques semaines, et au frigo. Ha!

Il m’a suffi d’ébouillanter mes tomates déshydratées dans 3/4 d’eau et 1/4 de vinaigre pendant deux minutes. Ensuite, on dépose à l’écumoire (que j’aime mon écumoire! Je n’arrive pas à comprendre comment j’ai vécu avant elle!) sur du papier absorbant. On place ensuite dans un contenant les tomates, du basilic frais émincé, de l’ail frais émincé, du persil… et dans mon cas, parce que j’en avais de mon jardin, du thym. C’est pas mal tout, mais on n’oublie pas de bien réfrigérer la chose! On veut donner à Noël des tomates délicieuses, mais un rejeton de Monsieur Botulisme!

Considérant que j’ai planté, cultivé, cueilli et déshydraté ces tomates… le projet a demandé un tout petit peu plus de temps que l’achat du même article en épicerie. Oui, mais côté satisfaction, c’est dur à battre! (Et puis qui se souvient des efforts, une fois les mois passés?) Surtout que j’ai parfois passé des semaiens entières à manger le même souper: sur des bouts de baguette, des tomates séchées et un peu de leur huile, le tout surplombé de tranches de bocconcini et de poivre. Griller au four et… hmmmm!

Bonne année!

Pour marque-pages : Permaliens.

10 réponses à Tomates séchées… réhydratées

  1. Manon dit :

    Bonne année Vieux Bandit!

    J’ai reçu une invitation à décrire Mon dernier repas
    par Michel. J’aimerais t’y inviter à mon tour.

    • vieux bandit dit :

      My, my, que tu fais les choses en grande! Euh… moi làlà… chu paresseuse! Laisse faire la cuisine: si je meurs, je veux du Ambala comme dernier repas! (Resto indien sur Saint-Denis à Montréal) Comme toujours: badjis à l’oignon avec raïta, naan, poulet au beurre, boeuf saag! (Mais surtout, surtout: naan et SAUCE du poulet au beurre! Je ne comprends même pas pourquoi y a du poulet là-dedans, je veux juste la sauce!) Et tant qu’à mourir après, aussi bien un miracle: accompagner le tout de Triple Diamond! (Je ne sais même pas si cette bière est encore brassée au Royaume-Uni, n’ayant pu en trouver ici depuis 10-12 ans (j’ai contribué à vider le dernier fut, et je pense qu’à l’époque Le diable vert était encore le Pub de Londres à Berlin!))

      • steve dit :

        drole de hazard. Je tente désespérément de retrouver cette biere

        • vieux bandit dit :

          À ce que je sache, faudrait aller à la source. Mais si tu trouves, ooh lalala que je veux le savoir!

          • steve dit :

            Merci pour le tuyau du Royaume-Uni mais je n’en trouve que des effluves. Mais la saveur je l’ai tres bien en tete et trop pres de mes papilles gustatives… J’aime bien les tomates mozzarellas(bocconchini) mais je ne me retrouve ici que du fait que j’ai recherché « tripel diamond » et que ton commentaire m’a ete proposé. De la le hazard … …par hazard aussi, je suis gourmand.
            Ces tomates séchées sur fromage… jamais encore essayé. Mais cette semaine, j’y vois.(mais pas mes tomates a moi… ferme ton frigo!! lol)

  2. vieux bandit dit :

    Ajout: seul pépin avec ces tomates, c’est que comme je les garde au frigo… j’ai oublié de donner plusieurs pots!

  3. Ping :Pain aux tomates séchées | Les campagnonades

  4. Ping :Tomates séchées et bocconcini | Les campagnonades

  5. Ping :Tu fais quoi avec ça, un déshydrateur? | Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.