Tolkien

J’espère que les choses ont changé, mais… quand j’étais adolescente, mon copain m’a prêté le premier tome du Seigneur des anneaux (sans me dire qu’il y en avait trois, et c’est probablement depuis ce jour que je ne peux lâcher une série en cours!) et… c’était la toute première fois qu’on me montrait, à moi, une fille, le moindre soupçon de fantaisie ou de science fiction (sauf pour un prof qui savait dégoûter n’importe qui de la lecture). Eh ben! Je suis tombée dans la marmite, et je n’en suis pas ressortie. Le Seigneur des anneaux, par exemple… je l’ai lu cette fois-là, à quinze ans. Et à seize ans. Et à dix-sept. Je l’ai lu 15 fois en 15 ans, pour tout vous dire, la plupart du temps précédé de The Hobbit. Ah, et j’ai surtout lu la version originale, même si j’ai commencé avec une traduction. Eh oui, la traductrice que je suis fuis les traductions quand elle sait déchiffrer la langue originale! Et quand je dis que j’ai lu Lord of the Rings, c’est lu, hein: chaque mot, chanque chanson, chaque annexe. Vous savez quoi? C’est meilleur chaque fois! L’anticipation des passages, savoir que telle parole sera dite et que tel geste ou événement suivra… juste à y penser j’en ai des frissons! D’ailleurs, après quatre ans sans le lire, je crois bien que je craquerai en 2010 pour une seizième fois.

Si j’ai aimé les films, vous demandez? Quels films? Ah, ceux-là… Non. Je ne les ai pas aimés: je refuse de les voir! Catégoriquement. D’abord, je sais que certains événements ont été modifiés et certains personnages occultés. On me dit qu’il le fallait pour que les films ne durent pas dix heures chacun; je rétorque que justement, cela prouve que l’épopée ne se prêtait pas à la cinématographie! Tolkien était un génie, point, et dans sa saga, tout s’enchaîne, rien n’est gratuit. Or, si Tom Bombadil ne paraît pas, eh bien la conclusion du troisième film ne peut tout simplement pas se produire (écarter Iarwain Ben adar, le tout premier! J’en suis encore insultée!). Ne venez pas me dire que vous connaissez l’histoire si vous n’avez fait que voir les films! Mais il y a plus. Je lis depuis presque toujours, et je lis beaucoup. Je sais lire. Pas déchiffrer les caractères, mais vraiment lire: plonger dans un texte et y créer mon propre univers qui n’appartiendra jamais qu’à moi. Or, jamais vous ne réussirez à me faire croire que le film de quelqu’un d’autre est meilleur que celui que je crée à la lecture. Jamais! (Même que si vous le croyez vraiment, je vous plains à pleurer!) Mon film mental n’a aucune contrainte physique, chimique ou financière, et il s’enrichit à chaque lecture. Mieux: il me permet de faire mon propre casting, sans dépendre des disponibilités de personnes réelles.

Quand les films sont sortis, j’ai dû longuement me justifier à de nombreux amis et connaissances qui ne comprenaient pas mon point de vue; j’en parle aujourd’hui seulement parce que cela fait des années. Je ne crois pas que ces gens-là écoutaient vraiment mes motivations. Je crois plutôt qu’ils ne pouvaient concevoir qu’on puisse préférer un grand effort individuel (la lecture de milliers de pages est un effort pour ceux qui ne le font pas) à un divertissement social. Euh… je fais ce choix quotidiennement!

Pour marque-pages : Permaliens.

16 réponses à Tolkien

  1. Manon dit :

    🙂

    Je lis beaucoup moins maintenant…

    Pas que je n’aime pas, au contraire.

    C’est que je ne peux m’arrêter quand je lis… Dormir 3 ou 4 h en 48h pour finir mon livre parce que je suis tellement embarquée dans mon histoire. Le monde s’arrête. Je n’entends plus rien tellement je suis absorbée. On peut passer à côté de moi, je ne rends pas compte!

    Ça serait pas tout à fait gentil pour mes enfants et mon conjoint 😉

    Mais je ne vais pas plus au cinéma!

    • vieux bandit dit :

      Ah mais ma mère était comme ça, et si l’enfant frustre un peu… l’enfant en tire une leçon magnifique aussi!

      Je me souviens qu’on m’a offert Le Matou quand j’avais 9 ans. Ma mère et moi le lisions… en même temps. L’enfer: fallait être la première à attraper le bouquin!

  2. Mijo dit :

    Une amie lit également presque tous les ans les livres de Tolkien. Livres offerts par un ancien amoureux également. Elle les lit en anglais également. Par contre, je ne sais pas du tout si elle a vu les films !!! On parle souvent bouquins jamais de films ensemble.

    Je fais pareil. Si j’aime un livre, j’essaie de ne jamais voir le film s’il existe. A chaque fois déçue. Mon film est bien plus beau dans ma tête que sur écran.
    Je lis énormement mais je n’ai jamais lu Tolkien. Mes frangins ont adoré, je n’ai jamais essayé de les lire car je pensais ne pas aimer le genre. Mais j’ai vu les films. Plusieurs fois. Parfois juste pour Viggo Mortensen, un superbe Aragorn…

    • vieux bandit dit :

      Bah bah bah: tu devrais voir mon Aragorn à moi: mioum! 🙂

    • vieux bandit dit :

      Pour ce qui est de ne pas aimer le genre, tu ne le sauras pas si tu n’essaies pas! 🙂

      Tolkien est incroyable. Tout s’imbrique de façon extraordinaire: pas de fil oublié dans ses pelottes. Ce que certains qualifient de « longueurs », c’est au contraire des éléments contextuels importants, qui ajoutent au bonheur de la compréhension (éventuelle, parce qu’on comprend davantage et on fait plus de liens à chaque lecture).

  3. bob august dit :

    J’ai une vénération sans borne pour les amants de Tolkien : moi, je suis incapable de le lire et ça m’enrage ! Alors déjà que tu pouvais me compter comme ton plus grand fan, voilà que je te vénère ;-)))

    • vieux bandit dit :

      Pauvre Bob, je vais encore empirer la chose en te disant que j’ai lu à voix haute The Hobbit ET tout Lord of the Rings à mon Homme! (C’était ma lecture numéro 14!) On y a mis des mois à coups de soirées, mais quel bonheur! (Surtout que comme référence pour un lecteur de Tolkien, je suis hors pair: suffit de me dire où on en est dans la lecture (pour ne pas que j’évente des mèches), et je peux clarifier les liens, expliquer qui est qui (et pourquoi!) et depuis quand! 😉

      • Catherine dit :

        Tu lis des livres à voix haute? Des vrais livres à voix haute? YÉÉÉÉ je ne suis plus seule. Bon, pour l’instant j’en ai lu qu’un à voix haute et à mon chum également. Mais c’était toute une aventure, que je pense réitéré (s’il le désire et si c’est encore lui quand j’aurai le temps car on ne sait jamais) =)

        Sinon, j’adore lire. J’ai même considéré la littérature comme choix universitaire (j’en suis loin!). Le fantastique un peu moins, mais je sais qu’un jour je lirai Tolkien. Il y a de ces livres que tu lis quand tu te sens mure pour ceux-ci. Des fois c’est déclenché par un rien. J’ai « le rouge et le noir » et un Boris Vian qui attendent patiemment d’être lu depuis que je les ai (+/- 2 ans), mais bon, je ne suis pas encore rendu là héhé

        Ma prochaine lecture est Howard Buten… Mais bon ça attendra la fin de session T_T

        • vieux bandit dit :

          Mais non tu n’es pas seule! 🙂

          Ah, Le rouge et le noir… pas aimé, mais bon…

          Moi aussi j’ai songé à étudier en littérature, mais finalement ce n’est ni analyser ni décortiquer qui m’intéresse, et encore moins suivre les listes de lecture des autres!

  4. Comprends pas. Dans tout les cas, si on a lu le livre on ne regarde pas le film. Ce n’est pas particulier à Tolkien, et tout le monde que je connais comprend bien. Les gens ont essayé de te convaincre autrement ? Pourquoi ?

    Exception : Le film de Max et les Maximonstres peut être vu par les adultes ayant pris le livre pour acquis en leur petite enfance. (C’est un bon film.)

    • vieux bandit dit :

      Pourquoi, là est la question! Comme si je n’avais pas le choix! Et les gens s’entêtaient, tentaient de me convaincre par tous les moyens! Comme si c’était l’événement du siècle, l’homme qui marche sur la lune ou je sais pas trop! Euh… c’est un film, point, et qui n’est pas une oeuvre originale.

      Autre exception: Blade Runner. Très différent de Do Androids Dream of Electric Sheep, mais tout aussi fascinant. Mais y a une différence entre s’inspirer d’un roman et tenter de recréer LOTR, dont les éléments s’emboîtent comme un mécanisme d’horloge suisse et qui se passe dans un autre univers, avec des espèces vivantes qui n’existent pas sous forme naturelle d’acteur.

  5. Jean-Philippe Gariépy dit :

    J’ai vu les films. Je suis pas si puriste de Tolkien mais ce qui a été fait à l’histoire est horrible, inconcevable et impardonnable. Ne les vois pas, tu en vas en mourir, c’est sûr.

    Tom Bombadil rules!

  6. Ping :Écureuil roux | Les campagnonades

  7. Ping :Lecture | Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.