Oriole de Baltimore

J’ai eu une surprise énorme et magnifique pour la fête des Mères (beau hasard!). J’étais seule à la maison avec les deux petits et j’ai été toute contente: un quiscale à la mangeoire. Vite, ma fille, viens voir! Comme chez grand-maman! Mais le quiscale était parti avant qu’elle arrive pour… Lisez la suite

Histoire de poule(s)

(Ou: Ma poule est plus belle que la tienne!) Tout a commencé comme tout commence de nos jours: par un concours sur Facebook. Ben quin. La seule et unique Chantal… a gagné une poule. Oui oui oui, en 2016, ça se peut, gagner une poule sans sortir de chez soi.… Lisez la suite

Chardonnerets

La surprise cet hiver, du côté des oiseaux? Tout un groupe de chardonnerets jaunes (Spinus tristis, yellow goldfinch)qui nous visite tous les matins. Ils sont entre vingt et trente et ils partagent les mangeoires avec les mésanges et les sitelles (mais avant cela, ils s’installent en rang sur la structure… Lisez la suite

Une autre petite famille chez nous

Au mois de mai, nous avons eu des pensionnaires… ou presque! Notre cabane d’oiseaux a (enfin!) été élue domicile d’une famille ailée. C’est un couple d’étourneaux sansonnets qui a fait son nid dans la cabane. Oui bon ce n’est pas exactement l’espèce que j’aurais souhaitée (les étourneaux, on s’en reparle!),… Lisez la suite

Coquilles d’oeufs au four

Ça commence à faire longtemps, mais je vous ai dit en 2009 que mes coquilles d’oeufs n’allaient pas dans le compost mais servaient à protéger mes hostas des limaces. L’an passé c’est autour des rhubarbes que j’ai mis nos coquilles. Cette année, je lis à temps perdu (donc j’en ai… Lisez la suite

Grand pic

On a un visiteur récurrent ces temps-ci… Un grand pic (Dryocopus pileatus, Pileated woddpecker). Avec la joue rouge, c’est le mâle (car il y en a un couple). C’est le plus grands des pics d’ici, et disons-le tout de suite: il est magnifique! Et pas très farouche, du moins cet… Lisez la suite

Durbec des sapins

Voilà longtemps que je n’avais pas parlé de nos visiteurs ailés. Pourtant on poursuit la distribution de graines et arachides, je vous assure! Cet hiver, on a vu jusqu’à 30 tourterelles ensemble ici! C’est sans compter les geais bleus, les mésanges, les sitelles à poitrine rousse et blanche, les corneilles,… Lisez la suite

Paruline à croupion jaune… un mâle fou?

À la mi-mai, j’ai observé cet oiseau sur le toit. Il se mirait dans la cheminée et sautait en l’air, redescendait et recommençait son manège, qui a duré… plusieurs jours! Oh, l’oiseau disparaissait parfois, pour mieux revenir ensuite. Je crois bien qu’il s’agit d’une paruline à croupion jaune (Dendroica coronata,… Lisez la suite

Paruline masquée

Avec les années qui passent, je me découvre des réserves de patience et des sources insoupçonnées d’optimisme. Le fameux verre, il est à moitié plein. Rien n’arrive pour rien, et tout le tralala. Parfois, même un oiseau qui se pète la margoulette en frappant le téléviseur des chats (lire: la… Lisez la suite

De la bonne méthode de dégustation des arachides

Je continue, saison après saison, de donner des arachides aux geais bleus des environs. Je me suis fait des dizaines d’amis ainsi, qui viennent de partout autour dès que je mets le nez (et les arachides!) dehors! (Ils viennent m’en demander si j’oublie…!) Mais, au fait… comment mange-t-on une arachide… Lisez la suite