Spasmes de givre

L’année est à peine entamée que déjà j’ai dû l’engueuler et lui faire des menaces. Mon petit site, mon blogue, mes Campagnonades ont été hackés, voyez-vous. Une belle intrusion avec une porte en arrière cachée quelque part. Je ne sais pas si c’est réglé encore, mais je me défends comme… Lisez la suite

C’est pas une hirondelle qui fait le printemps

Le printemps s’en vient, gnagnagna, oui je sais ça vous réjouit mais moi… moins. Tant de choses à caser dans trop peu d’heures (avancées, en plus!)! Ici le printemps, c’est ouvrir la porte et dire Tiens, quelqu’un fait bouillir son eau d’érable! (Ah oui hein, on ne fait pas bouillir… Lisez la suite

De la visite rare!

De la visite rare!

Un soir de janvier, la puce était couchée et  l’Homme et moi lisions au salon quand nous avons entendu gratter à la fenêtre. Scroutch, scroutch. Scroutch, scroutch. En plein là où on voit souvent des écureuils et des mésanges. Mais… la nuit? Un écureuil venu aux graines la nuit? Et… Lisez la suite

Paruline masquée

Paruline masquée

Avec les années qui passent, je me découvre des réserves de patience et des sources insoupçonnées d’optimisme. Le fameux verre, il est à moitié plein. Rien n’arrive pour rien, et tout le tralala. Parfois, même un oiseau qui se pète la margoulette en frappant le téléviseur des chats (lire: la… Lisez la suite

Chat et fenêtre… bonheur!

Chat et fenêtre… bonheur!

En ville, dans notre appartement, seules trois fenêtres et une porte-moustiquaire permettaient aux chats de se mettre le nez au vent. Ici? J’ai perdu le compte, mais ça dépasse vingt. Des fenêtres partout, de tous côtés, à tous niveaux. Ici, Esteban montre son minois à partir du studio (ce que… Lisez la suite