Snug

Disons que vous voulez acheter un cadeau pour de nouveaux parents. Mais le temps file et ce que vous auriez acheté pour un nouveau-né ne ferait plus déjà et… voilà, vous demandez aux parents s’il leur manque quelque chose, si un article précis pourrait faire leur bonheur. J’ai reçu la question et… moi, j’ai toujours le réflexe de penser besoin. Alors non, on n’a besoin de rien. Ma fille a plein de vêtements, plusieurs jouets, et ses repas étaient, au départ, fournis. Plusieurs petites familles nous ont offert des articles d’occasion, alors on a de nombreux accessoires (utiles pour nous ou pas: on le découvre à l’usage). Mais en même temps, je comprends l’envie d’offrir et de faire plaisir. Alors je m’efforce de trouver une réponse satisfaisante quand on veut savoir quoi offrir à ma fille (me semble que ça serait plate de répondre des REER…).

M’appuyant sur l’expérience récente d’amis, j’ai demandé un petit siège Bumbo. Leur design (celui des Bumbo; mes amis sont pas pires, là, mais je parle des sièges!) est dur à battre: ils sont magnifiques et colorés! En ouvrant le cadeau géant, cependant, j’ai eu une surprise: pas de Bumbo, mais un Snug! C’est un petit siège qui ressemble au Bumbo mais vient du Royaume-Uni. Or, mes amis au Bumbo ont tout de suite réagi: wow! Le Snug, s’il est moins mignon à mon avis (moins joufflu si vous comprenez ce que je veux dire) et moins coloré (moins de choix de couleurs et des couleurs moins… criardes [je serai franche: j’aime les couleurs criardes]), a de nombreux avantages: contrairement au Bumbo, il vient avec sa tablette de jeu, c’est déjà bien. Mais il y a mieux: la partie colorée s’enlève quand bébé est plus grand, laissant un deuxième siège dans la partie blanche! Comme la puce de mes amis, à sept mois, risquait déjà de rester prise dans son Bumbo… c’est signe que le Snug va être utile plus longtemps!

C’est un siège (Bumbo tant que Snug) pour grande fille, comme je dis à ma puce: c’est fait pour les bébés qui tiennent leur tête déjà. Anne-Gaïa s’en approchait au moment du cadeau (elle tenait sa tête… sauf si elle était fatiguée — et en passant, c’est arrivé tout seul et tout d’un coup, la tête qui tient; les gens du système de santé (pas les sages-femmes… les autres!) semblent mettre beaucoup l’accent sur les activités de développement [lire: mettre bébé sur le ventre x fois par jour pour y minutes chaque fois — ils sont très forts sur les prescriptions chiffrées, et ça me fait ca-po-ter], mais en jasant avec une amie, j’ai confirmé que ce concept-là est récent et que ses enfants déjà ados, à elle, activités de développement ou pas, tiennent leur tête tout seuls, imaginez ça!), alors le Snug lui a servi de pratique (très supervisée) pour un certain temps.

Maintenant, à près de huit mois, ma puce utilise son Snug… quand j’ai besoin de limiter ses mouvements un peu. Quand je mets les vêtements à sécher sur la corde, par exemple, je l’installe avec moi sur la terrasse, avec quelques jouets. Le problème? Disons la difficulté… évidemment, ma fille a tôt fait de jeter ses jouets au loin (je me compte chanceuse: elle ne dit pas encore Rapporte! Oui, bonne maman!). Mais c’est qu’ensuite elle veut les reprendre… et elle se tortille tant et si bien qu’elle met un pied par terre. C’est une question de temps (et de poids) avant que le Snug se retrouve par-dessus elle. À ce moment-là, par contre, elle aura probablement envie de rester assise parfois pour faire une activité quelconque. Enfin… on verra!

La photo du haut a été prise à la mi-janvier. Celle-ci? Il y a à peine une heure!

Taggé , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.