Silence radio

Cette histoire de piratage m’a un peu déboussolée. J’ai pris un peu de recul, et le boulot m’a ensevelie. Je ne peux pas me plaindre, mais pour le moment, entre les contrats et la famille (qui va bien, mais avec trois zozos et leur vaisselle, leur lessive, leurs besoins, qui m’accaparent pas mal et c’est bien ainsi), je souffle peu. Je n’ai pas envie de me taire, pour la simple raison que ça serait laisser gagner les salauds et les imbéciles (oserais-je citer un Trudeau et dire les nonos? hahahahaha!), mais en même temps je n’ai pas, présentement, envie non plus de parler. Un peu paradoxal, du moins en apparence.
J’ai recommencé à lire tout Terry Pratchett. Y a que lui pour moi, parfois. Personne n’a son intelligence, son humour, son sens du ridicule parodié.

Mes semences sont commandées et en partie déjà ici. J’en ai commandé… à la folie. Que voulez-vous, j’ai compris récemment que de tout ce qui me fait vibrer, le jardinage, au fil des ans, est devenue ma grande passion. Je ne sais pas si je m’en mets trop sur le dos avec un bambin et des limites physiques croissantes, mais au fond c’est de peu d’importance: il me faut viser haut pour foncer. Ce n’est pas grave: je suis indulgente ensuite, quand tout déraille pour de bonnes raisons, et je tire des leçons. C’est en partie le but, quand on met les mains en terre!

Nous sommes dans le ménage et l’organisation de la maison. Un jour à la fois, mais avec acharnement, ténacité. Changer autant qu’il le faut pour s’adapter à une évolution constante.

Dans ma tête, la chanson thème d’Albator tourne en boucle. Parce que mon fils la chante en répétant le nom du héros et en suivant la mélodie. Toute la journée. En alternant parfois avec le nom et la mélodie de Totoro.

Voilà ce qui se passe. Et pour le moment, justement, ce n’est pas ici que ça se passe. Je recule encore un peu, question de laisser du temps au temps de me replacer les idées virtuelles. Ensuite on verra.

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à Silence radio

  1. Lyne Lavoie dit :

    On t’attendra,ou en tout cas,moi, je t’attendrai le temps qu’il faut.Je suis extrêmement patiente quand il le faut!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.