Sentiers

Est-ce qu’il y a des sentiers aménagés dans votre coin? Pour faire de la raquette, disons? Dans notre coin, il y en a, mais il faudrait se rendre en voiture. À pied, on peut se rendre à certains endroits où chausser nos raquettes pour emprunter une piste de motoneige (qui écrase assez la neige pour ne pas qu’on enfonce: on a beau avoir de bonnes raquettes, on a aussi une quantité de neige phénoménale (suffit de comparer avec les villages tout autour: on en reçoit (et en garde, et plus longtemps) plus qu’eux!) et même les meilleures raquettes s’enfoncent dans un mètre de poudreuse! Et y a, surtout, que notre chien a quatre pattes qui s’enfoncent, pas quatre raquettes qui le portent!). Pour l’Homme, ça ne suffisait pas. Alors voici le deuxième hiver d’ouverture de nos sentiers privés (euh… je fanfaronne un peu, là!)!

Ça a l’air de rien, mais c’est du travail! On a tout un réseau de sentiers qui font le tour du terrain et se rejoignent de mille façons (incroyablement utile quand on a ici plus d’un chien: ils peuvent courir en utilisant tous les raccourcis et s’amuser), et il faut les refaire souvent! Quand Montréal reçoit de la pluie (verglaçante ou autre), c’est pas compliqué: on a de la neige. Quand Montréal reçoit de la neige, on en a deux fois plus. Quand une tempête est annoncée et que le lendemain les journaux titrent finalement y a rien eu, nous… on l’a eu! Et si le vent se lève… même chose: faut refaire les sentiers. Chaque fois… ou on les perd pour l’hiver! Je ne me plains pas, remarquez: c’est un plaisir de faire de la raquette chez nous! (Les médias parlent d’un engouement récent pour la raquette. Eh ben. Est-ce que les journalistes sont tous de fieffés et indécrottables urbains? J’en fais depuis ma tendre enfance, moi, de la raquette!) Il faut aussi refaire les sentiers après le passage des déneigeurs: ah oui, car ces sentiers-là passent sur les bancs de neige!

L’hiver passé, l’Homme a étiré nos sentiers en boucles dans la forêt derrière (qui n’est pas à nous, mais qui forme une réserve privée, à laquelle le propriétaire nous a donné droit de visite): super! Cet été, le Coco nous a annoncé qu’il allait se promener dans la forêt… sur les sentiers. L’Homme et moi nous sommes regardés, interloqués. Quels sentiers? Ceux de l’hiver passent par-dessus des souches, des plantes et des arbustes! En été… y en a pas, de sentier! Qu’une forêt âgée et saine, donc enchevêtrée!

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à Sentiers

  1. lyne dit :

    Chez-nous les sentiers sont faits à l’aide de la motoneige et du 4 roues car de raquettes nous ne faisons point.
    Il y en a sur le terrain autour de la maison et d’autres au bois.
    Mais là ,avec le temps doux, on n’y marche pas depuis quelques jours pour ne pas défoncer et que ça regèle tout croche.
    Depuis 1 mois on a la garde partagée du chien de fils no.1.
    Une semaine sur deux.Alors les sentiers sont devenus indispensables pour ne pas avoir à le tenir en laisse dans la rue.
    C’est un magnifique berger belge de 10 mois qui se nomme Vasco.
    Je me rend compte que ce contact là me manquait plus que je le pensais.(Nous n’avons plus de chien depuis 4 ans.)
    On le prend seulement 1 semaine sur 2 car les félins ne l’apprécient pas et passent tout leur temps dans la cave quand il est là.Avec le temps ça devrait se tasser mais en attendant ils ont au moins une semaine normale sur deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.