Semences de tomates

Ça fait longtemps que je dis que je devrais garder mes propres semences (de tomates, entre autres) sans le faire. J’ai plein d’excuses à offrir au besoin, mais là cette année je suis arrivée au bout de plusieurs sachets de semences et j’ai pas trop envie d’en racheter tant que ça, surtout pour les variétés qu’on aime ici et qui produisent bien, alors je me suis botté le derrière. Comprendre pa rlà que j’ai assis mon derrière dans un fauteuil bien confortable pour lire ce qu’avait à en dire m’sieur Gagnon des Jardins du Grand-Portage (qui, en passant, se trouvent vraiment près de chez nous, mais que je ne trouve jamais quand je me promène en long et en large sur leur chemin, allez savoir pourquoi). Bon, c’est un horticulteur et un semencier, m’sieur Gagnon, et il est précis en nous indiquant quelle grappe utiliser et tout et tout. J’ai un peu simplifié son processus: j’ai commencé quand j’ai eu le temps, par des tomates hâtives (ça fait mon affaire) et en optant pour des tomates craquées, pas récoltées exactement à temps.
150731 006Le pire (avec mes années de je-devrais-récupérer-mes-semences), c’est que c’est très facile. Et rapide… du moins au départ. Suffit de couper la tomate choisie en deux, et de retirer pulpe et semences à l’aide d’une cuiller. On verse ça dans un pot en verre (identifié, si vous récupérez plusieurs cultivars le même jour) avant de poser le couvercle dessus sans le fermer hermétiquement (on évitera ainsi la visite massive des drosophiles). On laisse ça reposer sur un bout de comptoir. Chaque jour pendant trois jours, on agite la chose un peu et c’est tout.
150731 008Le troisième jour… ça pue. Ah c’est pas m’sieur Gagnon qui le dit, c’est moi. Ça a fermenté, voyez-vous, et c’est ce qu’on voulait (mais ça pue). Et là, il suffit de séparer chaque graine de son jus et de sa pulpe pour la placer aves ses petites amies sur un papier ciré. Il suffit, c’est simple et c’est surtout vite dit. C’est vraiment pas vite fait, par contre. La première fois, je n’avais gardé que 4 tomtes cerises, et j’ai trouvé ça long. (Donc la fois suivante j’ai pris une grosse tomate et 3 spécimens de 4 cultivars de minitomates, évidemment… c’est tout moi, ça…) On laisse bien sécher (quelques jours), et c’est pas mal ça. Suffira ensuite de les détacher doucement du papier cirer et de placer les graines dans un sachet ou un petit contenant, et en l’absence d’humidité et de lumière (je place mes semences au frigo), elles devraient être bonnes pour quelques années.
150731 009150810 057

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

6 réponses à Semences de tomates

  1. manon dit :

    coucou!

    Ici je verse le contenu (qui pue) dans une passoire de cuisine en métal dont les trou sont plus petits que les semences de tomate.

    Un coup d’eau du robinet pour laver (magie il restera juste les graines dans un petit tapon!)

    J’éponge la passoire sur un linge à vaisselle pour enlever l’excès d’eau.

    Et bang, je « flappe » le tout dans une barquette à champignon vide (que j’ai gardé tout l’année exactement pour ça!)

    Ça a l’avantage d’être rapide comme procédure. Que tu ais peu ou beaucoup de graines à la fois.

    Ça sèche quelques jours et hop dans les enveloppes.

    • vieux bandit dit :

      J’essaierai peut-être (avec une «batch» supplémentaire, mais je crains d’endommager les graines (ça colle ensemble en séchant et si je comprends bien mes lectures, c’est à éviter). Mon raisonnement: je déteste, au moment des semis, devoir pincer/éliminer des pousses (ça gaspille!), et comme mes semences ont tendance à germer à 100% (celles que j’achète ou ai en réserve, jusqu’à maintenant — je présume donc que mes habitudes de conservation de semences sont bonnes), je ne mets qu’une semence par pot (semer en caissette et/ou à la volée, très peu pour moi). Bref je pense que je ferai l’essai de ta méthode suivi d’un test de germination. Si tout est beau je ferai ça!

  2. manon dit :

    Te dire, je trouve pas que ça colle beaucoup ensemble dans la barquette de champignon. Une fois sec, tu brasses un peu la barquette et les graines se décollent toute seules de la barquette. Facile à faire glisser dans une enveloppe via le coin de la barquette 🙂

    Ici je mets une semence par mini-bloc (j’ai un truc pour me faire 20 mini-bloc d’un coup) et j’arrive pas mal à 100% de germination aussi pour les tomates avec cette façon rapide de faire.

    (J’ai eu un fail de semis sur une de celles récoltées l’an dernier… je crois plus que le problème était attribuable à une tomate non assez mature pour en récolter les graines (qui ne devaient pas être prêtes) puisque TOUTES les graines de cette batch ont refusé de germer. Sinon mes autres sortes de tomate tout le monde a germé dans mon semis de ce printemps)

    Cela dit, c’est bien de faire un test de germination.

    • vieux bandit dit :

      Super, merci pour ces précisions.

      Ici en ce moment le problème en est un de poids: mes plants sont épouvantablement énormes et fournis en fruits, et mes tuteurs sont vieux: ils cassent… ou PLIENT! (faut le faire…) et les plants se retrouvent au sol. Je commence même à penser qu’il vaut mieux les y laisser: en les relevant on risque de casser leurs tronc…

    • vieux bandit dit :

      J’ai essayé et c’est un désastre. Toutes agglutinées ensemble dans la barquette; je peux les décoller de la barquette mais pas les unes des autres sans forcer, et elles ne sèchent pas entièrement (même après plus d’une semaine!), étant en mottons. Je recommence avec la première méthode dont je parlais.

      (La seule passoire que j’ai qui peut fonctionner pour ta méthode est un tamis en métal (mes autres passoires laissent passer les graines), et ça ne nettoyait pas super bien non plus: la pulpe ne passait pas facilement au travers, donc j’imagine qu’il en est resté et que c’est ça qui colle et refuse de sécher correctement.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.