Sel de pousses d’épinettes

Si vous avez une épinette pas loin et envie de profiter de son arôme toute l’année, c’est le temps de prélever des pousses! Il y en a tout plein partout sur une épinette en santé, en plein ces jours-ci. On tire dessus, et l’épinette ne poussera pas là cette année-là (alors l’an prochain laissez-la tranquille!), mais vous aurez un petit quelque chose de vert et d’odorant à rentrer vite dans la maison. Pourquoi vite? Pas une question d’huile essentielle volatile, mais une question de mouches noires et de maringouins qui vont vous dévorer vif. Dur rappel à la réalité en mai, qui vait disparaître l’amnésie hivernale annuelle à ce sujet!
Si le spousses ont encore leurs espèces de petites enveloppes qui ressemblent à du papier, il faut les enlever. Merci à ma fille qui a tout enlevé avec moi.

Pour ce que je visais cette année, il suffisait de hacher menu mes pousses d’épinettes… et d’ajouter du gros sel, pour faire un sel d’herbe. Il sèche au soleil dans la cuisine depuis quelques jours, et je le brasse à la fourchette en bois quand je passe à côté.
Parlez-moi de ça, un petit projet pas compliqué, et si joli! Sur quoi ça va servir, ahhhh je l’ignore encore. Je rêve de truites fraîches en papillotes, et je jongle avec différentes idées. Mais l’utilisation pourra attendre, alors que la récolte ne pouvait pas: pour pouvoir se gratter la tête toute l’année en se demandant comment l’utiliser, c’est maintenent qu’il faut récolter!

Print Friendly, PDF & Email

Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *