Scléroderme vulgaire

Vous vous souvenez de mon chêne sous lequel j’ai cueilli des cèpes? Il pousse au même endroit des tonnes de champignons à l’aspect rébarbatif, des sclérodermes vulgaires (Scleroderma citrinum, pigskin poison puffball).Il s’agit d’un champignon toxique. À ce sujet, j’apprends que toxique ne veut pas dire mortel, mais bien qu’il cause des vomissements, de la sudation, etc. (tentant, non?).

J’avais l’intention de cueillir un spécimen pour en faire une coupe latérale propre et nette, question de confirmer mon identification en confirmant la couleur de la gléba (un mot que je ne trouve pas dans le Grand Robert, ni dans le GDT… que je trouve cependant défini ici [la masse fertile très riche (…) que supporte un réceptacle ou que renferme le péridium de divers champignons] et qui est écrit glèbe dans Les champignons du Québec de Roger Philips [qui est en fait un livre sur les champignons nord-américains quand on voit son titre original…]). En prenant mes photos, cependant, j’ai écrasé du pied un des nombreux scléroderme qui poussent dans ce coin près de l’étang, et vous pouvez facilement voir le contenu de la chose, qui est d’abord pâle, puis pourpre avant de devenir plus foncée et de nature poudreuse. Cette poudre forme les spores du champignon. Lorsqu’il atteint sa maturité, le dessus du péridium (son enveloppe) se déchire et laisse s’échapper la gléba (et apparemment ça sent mauvais).

090819 051

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.