Salamandre mystère

Plus tôt cet été, l’Homme et son fils ont fendu des cordes et des cordes de bois avec un voisin venu avec sa fendeuse (et là… on est pris, avec joie, dans un cycle campagnard de services rendus, car ce voisin a été payé pour ses services par mon deuxième papa, et personne ne veut nous dire combien ni rien, alors voilà, le voisin est reparti avec du pain frais, et le deuxième papa a entendu son événement annuel être annoncé comme ça, gratuitement, à la radio locale, avec la voix de mon Homme… c’est hilarant, parce que nous, on aime ça, entrer dans les danses de services rendus!).

Les cordes et les cordes de bois attendaient et séchaient au fond du terrain (une idée de rural débutant, ça…) et papa et fiston ont dû tout rapprocher de la grange en vue de la fendaison (du fendage? comme vous voulez!). Une brouette à la fois (pour un ado, commencer un travail, y a rien là. Le poursuivre est déjà plus exigeant. Le finir? Oh que c’est duuuur! Mais ça a été fait!).

Eh bien mon Homme, maintenant homme de campagne, a dû s’aiguiser le regard depuis notre arrivée ici, car il a vu cette jolie salamandre qui se cachait dans son trou de bûche! La bûche précieuse mise de côté, il est venu me chercher: ce n’est que la deuxième salamandre que je vois de ma vie, et la première, je vous en ai parlé ici! La salamandre de 2011 n’est pas maculée… mais elle était aussi fort vivante (ouf) et s’est cachée plus profondément avant que je puisse prendre une photo permettant de l’identifier. C’est donc une salamandre… mystère! Si quelqu’un s’y connaît et peux me dire de laquelle il s’agissait, je serais bien contente. Mais je suis déjà ravie de savoir qu’autour de nous… y a plein de vie jolie!

Pour marque-pages : Permaliens.

5 réponses à Salamandre mystère

  1. J’crois bien que je suis une adoe alors 😉

    Pour ta salamandre…. une salamandre_bandit sûrement!

    Il est sympa l’Homme de campagne.

    • vieux bandit dit :

      Il est souvent sale, fatigué, découragé (ça finit par passer)… mais sympa… presque toujours, oui!

      Quant à l’ado… c’est une question de point de vue, d’expérience et de pensage (oui oui oui) à long terme. Pour lui, déplacer une bûche pour la fendre et la corder, ça sert à… finir par obtenir une guitare.

      Pour nous? C’est une question de survivre à l’hiver! Le bois pas fendu cordé loin loin sous un mètre de neige, là…? Pas trop utile!

      Je suis résolument adulte pour bien des choses. Pour ça entre autres: c’est finir le travail qui me rend heureuse. (Pour… commencer le suivant, oui…)

  2. manon dit :

    pfff… je voulais aller sur ta page de maïs en crème… mais ça ne marche pas 🙁

    En passant jolie la salamandre 🙂

    • vieux bandit dit :

      Le maïs en crème est devenu un noeud de vipères… J’ai pas pu modifier la date, qui s’est affichée comme celle de l’ébauche, le 9 juillet (pas trop pratique les nouveaux billets qui s’affichent… pas en haut! Surtout que des ébauches, j’en ai beaucoup!).

      J’ai perdu pas mal de temps pour enfin comprendre (espérons que j’ai bien compris, oui…) que mon thème doit être mis à jour, que ce n,est plus une option (des options, j’en perdais justement avec chaque mis eà jour de WordPress…). Je dois donc mettre à jour mon gabarit (et là j’ai peur de perdre bien des trucs francisés depuis!)… dès que possible.

      (Honnêtement si je ne fais pas ça avant la naissance… je doute de le faire après, et alors le désaaaaastre!)

  3. Ping :Petite salamandre — Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.