Repas partagé

Je dine souvent en tête à tête avec ma puce. Et depuis maintenant longtemps, on mange souvent… de l’avocat! Au début c’était parce que c’était facile: pas de cuisson et c’est déjà de la purée. Et c’est portatif: en juin j’ai apporté un avocat au premier festival de musique en plein air de mademoiselle, et je l’ai fini un peu comme on mange une pomme. Sauf qu’à finir l’avocat de la jeune dame, j’ai fini par avoir faim: elle a vite mangé plus que sa part, me laissant un noyau et des pelures! Maintenant, il faut ouvrir deux ou trois avocats à la fois. Salsa aux tomates, oignon haché, poivre, sel: on a des goûts qui se comprennent, elle et moi.

Ce billet tout court vise à alléger un peu la question des aliments et de l’alimentation: les nouvelles mamans (qui font comme moi…) s’en font trop avec ça. Ou plutôt… ça peut vite devenir compliqué, surtout si on écoute tout ce que tout le monde veut en dire et surtout si comme adulte on n’a pas fait d’effort encore de ce côté-là (quand je pense à notre alimentation d’avant, aux produits transformés et au restos de notre vie urbaine, je suis contente d’avoir eu la puce ici, avec l’alimentation que j’ai maintenant: c’est plus facile!). Mais au fond, si les aliments sont bons et que l’enfant les mange… c’est pas compliqué du tout (ou ça n’a pas à l’être, disons). J’ai l’impression que le stress que les parents ajoutent aux repas… est de trop. Avant, pendant et après. Ah, ça risque de se compliquer pour nous avec l’âge de la petite, mais je vais tenter de me rappeler que c’est le plaisir avant tout… tant que le plaisir est dans tous les aliments (hmmm du bon pain, de bons fruits, une bonne soupe!), pas seulement dans le sucre et le sel!

Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

6 réponses à Repas partagé

  1. En effet ça se complique un peu quand ils sont à l’école… alors faut profiter de la simplicité avant!
    Je me souviens des repas avec bébé-bambin sur moi … les 2 piochant dans la même assiette. J’ai voyagé avec mes loupiots, et cette façon de faire me simplifiait 100 fois la vie!
    Ah… les mères paresseuses… 😉

  2. La Marmotte dit :

    Et ça lui plaît, l’avocat?
    Je pensais en acheter un à l’épicerie cette semaine pour essayer ça avec Marius et comme je sais qu’il n’en mangera qu’un tout petit peu, je vais pouvoir faire le guacamole de mon beau-frère pour nous avec le reste! Mmmmmmm!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.