Redéfi de février: gravlax

Bon. Je vous ai dit que moi je suis de type Pinterest Fail. Et aussi que le défi de préservation des aliments pour 2017 me permettrait de refaire certains trucs laissés de côté pour cause d’échecs… Bon. Le gravlax. Du saumon non cuit, mais salé et sucré, transformé avec les heures. J’en avais fait, une fois, déjà. L’Homme avait refusé d’en manger parce que ça avait l’air cru. Ouin… ben… ça l’était. Parce que j’avais lu la recette, absolument adoré l’idée de sa sauce au wasabi, et que je m’étais empressée de la faire… vraiment tout croche. Comme dans… ratée de A à Z. Imaginez-vous un peu: j’avais fait mariner la chose… dans la sauce. Ah bravo, l’Helene. *Soupir* Alors voilà, découragée de mon incompétence (en lecture! Faut le faire!), j’ai mis l’idée de côté depuis quelques années (pourtant ici on adore le saumon, qu’il soit cuit, fumé, en sushi ou en ceviche!). Il a fallu ce défi pour un nouvel essai. Me botter le cul, c’était un peu l’idée. Et à mesure qu’avance l’année, je me rends compte que mes impulsions viennent tellement souvent de l’intérieur que ces défis que j’accepte cette année me donnent un répit: enfin, l’impulsion vient de l’extérieur et je n’ai qu’à me laisser inspirer! Pour ce gravlax, véritablement mon premier, j’ai lu quelques méthodes et recettes, et décidé de faire un peu à ma tête, mais en suivant quand même les règles de l’art.

J’avais un morceau de saumon (de qualité sushi) de presque 1 kg de saumon. Pour le transformer en gravlax j’ai utilisé:

  • 1 c. à thé de poivre noir, fraîchement moulu
  • 1 c. à table de graines de corandre, grossièrement moulues au pilon et au mortier
  • 1/4 tasse de sucre
  • 1/4 tasse de gros sel
  • 1 c. à table de mon sel de coriandre

J’ai mis la moitié du mélange du côté peau, l’autre moitié du côté chair, placé une pellicule de plastique sur le saumon et empesé la chose à l’aide de boîtes de conserve. Je me suis dit qu’on mangerait la chose non pas le lendemain, mais le surlendemain. Le surlendemain, j’ai gratté le mélange de sel, de sucre et d’épices. Super bien. Puis j’ai relu la recette de Josée di Stasio qui dit de rincer et de taponner (je paraphrase) avec un essuie-tout. Ce que je n’ai jamais. Bon. J’ai coupé un bout, goûté (trop salé), puis rincé. Mais moi qui suis de type Pinterest Fail, j’ai bien failli lâcher le gros morceau de saumon cher dans l’eau de vaisselle, mais non, j’ai évité cette catastrophe-là. Mais. Mais le centre de mon beau gros morceau de saumon était quoi, vous pensez? Cru. Complètement cru. VOILÀ ce que je n’avais pas compris en lisant recettes et méthodes: quand on dit de 24 à 48 heures au frigo, il faut comprendre quoi? Il faut comprendre Ou en tout cas, le temps que ça prendra. AH! Non, pas le temps que vous voulez, mais le temps que lui voudra! (Faque j’ai fait des pâtes le plus vite possible et remis au lendemain le gravlax et sa sauce au wasabi déjà faite!)


Le lendemain, j’avais enfin mon beau morceau de gravlax. Tout tout tout entièrement gravlaxé. Et je l’ai rincé à l’eau mais je l’ai laissé s’assécher quelques minutes, ce qui a remplacé les essuie-tout d’une autre époque.
Et pas pirement gratté, aussi. Non mais prendre des photos, ça aide! Ça me fait voir ce qui reste!

Normalement, pour le gravlax, on vise des tranches très minces (pensez saumon fumé) faites avec un très bon couteau. J’ai pris mon meilleur et j’ai fait mon possible. De toute façon à la fin tout le monde pleurait de faim autour de moi et j’avais mal aux doigts.

Ce qu’on a fait avec est décadent. Au lieu de le servir en petites entrées sur quelques jours, j’ai carrément fait un repas avec ça: salades et pain grillé avec fromage à la crème, sauce wasabi et gravlax, chacun faisant ses tartines. Tant mieux d’ailleurs parce que ma Miss a refusé le saumon (le Petit aussi).

Le lendemain, comme il restait du gravlax on a soupé… aux oeufs bénédictine au gravlax! Oui mon cher!

Print Friendly, PDF & Email

Taggé , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Redéfi de février: gravlax

  1. ey! Je l’ai vu en vrai, du coin de l’oeil, mais les enfants sont intervenus et exit le gravlax!Désolée! J’aurais bien goûté…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *