Projet de bouffe de camping

Cet été, je devrais pouvoir prendre avec mes cocos et ma cocotte quelques jours de congé. CONGÉ! Pour MOI! Oui bon j’aurai besoin d’un dictionnaire ou deux pour me rappeler le concept, mais d’ici là, pas question de chômer. Parce qu’une fois à destination j’entends bien ne pas faire grand chose (par là je veux dire: juste danser, lire, aller du lac aux scènes aux tentes mille fois par jour, nager, rire aux éclats avec ma fille, revoir des amis pas vus depuis trop longtemps, marcher, danser, danser, danser!). Et ça, ça veut dire lancer dès la mi-juin un grrrrrand projet: préparer nos repas de camping d’avance, pour les déshydrater! (Ben oui j’suis un peu folle, mais j’ai pas encore fait ça avec mon déshydrateur!) Fait, à faire ou en cours, j’ai déjà pensé à ce qui suit (mais la liste va se transformer et s’allonger, c’est certain!):

  • Chili au boeuf (source): un chili très épais (peu de liquide), avec de la chapelure de pain intégrée au boeuf pour améliorer la réhydratation. J’ai ajouté des légumes à la recette de ma source.
  • Pommes de terre en purée avec bouillon de poulet maigre (source): il suffit de passer ua mélangeur pour obtenir une consistance de smoothie, et de faire sécher sur une feuille antiadhésive; ça donne des flocons qu’on peut manger comme ça, qu’on peut réhydrater pour avoir de la purée, ou qu’on peut utiliser comme base de ragoût! Je vais en faire avec d’autres légumes aussi.
  • Riz (cuit au bouillon): déshydratation éclair.
  • Bonbons au yogourt: cette année je vais ajouter à mes bouchées de yogourt ordinaires des bouchées faites avec mon yogourt maison sucré et aromatisé à ma confiture.
  • Bananes déshydratées: déjà 24 bananes y sont passées, mais il en faudra encore, car c’est un favori chez nous. Les bananes noircies sont à 50% à l’épicerie? Faut en profiter!
  • Pâte de fruits: j’ai déjà fait des fraises (je vais en faire encore!) et, nouveauté qui a très bien fonctionné, de la purée de pommes! On peut ensuite manger la pâte comme les bons vieux rouleaux de fruits, ou la réhydrater pour avoir une purée (voire la déchiqueter pour la mettre dans du gruau, etc.).
  • Potage: poireaux et asperges et fines herbes, il mijote présentement. Je vais le garder bien épais et le déshydrater comme la purée de pomme de terre.
  • Pois chiches: cuits et assaisonnés mais déshydratés au lieu de rôtis!
  • Charqui (c’est le mot pour jerky, ok…) de jambon: il marine présentement.
  • Croustilles de chou frisé (kale): j’ai enfin pu en acheter, ayant été dans la grrrrande ville de Trois-Rivières. Alors je vais enfin essayer les (sic) chips de kale!

Je sens que j’en oublie (c’est niaiseux, j’ai une liste… mais la liste est dans la pièce où se trouve la bambine et si j’y vais elle va me réclamer! À grands coups de mon prénom, môzusse. Elle fait ça depuis une semaine, m’appeler (fort, très fort) à répétition par mon prénom au lieu de dire maman. C’est drôle mais en même temps… heille chose je t’ai enfantée dans la douleur, je mérite mon titre! hahahahaha!). J’en oublie, et aussi j’aurai d’autres idées et projets d’ici le grand départ. J’y reviendrai donc. Mais si vous avez expériences, sources, idées, commentaires, réactions, ne vous gênez pas, c’est ici en bas!

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

4 réponses à Projet de bouffe de camping

  1. vieux bandit dit :

    Faut déjà ajouter des craquelins. Je veux faire plein de craquelins! 🙂

  2. Ping :Craquelins au déshydrateur - Les campagnonades

  3. Ping :Écorces et potages - Les campagnonades

  4. Ping :Résultats du projet - Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.