Premières pizzas

J’ai beau avoir l’habitude de la pâte à pain (même si ces temps-ci j’utilise surtout et beaucoup mon robot-boulanger), jamais je n’avais fait ma propre pâte à pizza. Depuis qu’on habite ici, cependant, la pizza commence à me manquer. La pizza facile à commander, qui goûte exactement ce à quoi je m’attends, et qui ne coûte pas un prix de fou (et qui arrive chez nous chaude en plus). Car ici, pas de livraison possible, et les pizzérias, quand elles sont encore ouvertes au moment où on pense à aller chercher une pizza, ne me donnent pas une satisfaction complète. Ah, ça suffit pour régler une fringale, mais ça n’est jamais exactement ça. Rien de mieux donc que de prendre les choses en main (ou enfin, de commencer à, car pour cette fois j’ai acheté la sauce, et c’est là que je devrai l’an prochain faire un effort et mettre en conserve une sauce qui sera à notre goût!). D’autant plus que j’ai depuis peu un batteur sur socle dont je rêvais depuis plusieurs années (insérer ici cris et danses de joie!) et que depuis ce temps je cherche des projets à faire battre (je multiplie les desserts mais je n’en mange pas souvent ces temps-ci, alors vivement les visiteurs des fêtes pour justifier mes envies de faire et mes non-désirs de manger!).

Pour une première tentative, j’ai bien réussi. Sans même faire de recherche: j’ai tout simplement utilisé la recette du manuel du batteur sur socle! (Ah mais je l’ai doublée, et j’ai mis un peu plus de levure parce que la mienne était un peu vieille, mais finalement la pâte a beaucoup gonflé… beaucoup!).

  • 12 ml de levure (à pain dans mon cas)
  • 250 ml d’eau (entre 40 et 46 degrés C)
  • 2 ml de sel
  • 10 ml d’huile d’olive
  • 625 à 875 ml de farine
  • 15 ml de semoule de maïs

Il m’a suffi de dissoudre la levure dans l’eau (dans le bol de mon super batteur sur socle, et alors il a suffi d’utiliser l’accessoire pour pétrir la pâte… accessoire qui a d’ailleurs inspiré le souper ce soir-là, l’ado s’en servant comme d’un crochet de pirate depuis la veille…), puis d’ajouter le sel, l’huile et 625 ml de farine et de faire battre pendant une minute. En laissant le batteur en marche, j’ai ajouté le reste de la farine, 125 ml à la fois. Et là j’aurais dû me fier à mon instinct plutôt qu’à la recette, car l’idée est surtout d’atteindre la bonne texture; donc en doublant la recette j’avais trop de farine. Pas que ça ait eu un gros impact, mais je le saurai pour la prochaine fois. Quand la pâte nettoie les côtés du bol, on laisse pétrir encore deux minutes, puis un met la boule dans un bol huilé et on la retourne pour la couvrir d’un peu d’huile. On la laisse ensuite lever pendant une heure, recouverte. Et pour ça, j’ai choisi de mettre la pâte pas loin de notre poêle à combustion lente. Or la pâte a plus que doublé, c’était vraiment beau à voir!


Ensuite avec le poing on fait dégonfler la pâte et on l’étire (dans mon cas, sur la planche à pizza recouverte de semoule) avant de la garnir au goût et de la glisser au four préchauffé à 230C (450F), sur une plaque à pizza ou une pierre à pizza, pour 15 ou 20 minutes. Facile! Et plus rapide (si on ne tient pas compte de l’heure d’attente) qu’aller à la pizzéria la plus proche pour en rapporter une pizza. Pour cette fois j’ai été assez traditionnelle avec le mozzarella, le pepperoni, les oignons et champignons poêlés et les olives vertes, mais la prochaine fois… on verra ce qu’on verra!

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

11 réponses à Premières pizzas

  1. Lyne dit :

    ah la pizza!
    J’en fais une fixation depuis quelques mois!
    Pas une semaine ne passe sans qu’on en mange!
    Je varie les ingrédients et c’est rare qu’on mange 2 fois la même sauf une version :oignon rouge en rondelles très minces,ail(beaucoup),roquette(plein) ,féta,mozzarella et flocons de piment séché(au goût).
    Avec une salade de mesclun,tomates et avocats je suis R-A-V-I-E!!!!

  2. Lyne dit :

    Je te précise qu’il n’y a pas de sauce sur cette pizza.
    Au sortir du four tu l’arroses avec un mélange de jus de citron,huile et origan.
    Oh rien que d’en parler et le goût me vient à la bouche!
    Coudonc,j’ai-tu soupé moi-là?!?!

  3. Élise dit :

    Un batteur sur socle?!? Je t’envie 😉 Éléo et moi – mais surtout Éléo – suivons le cours des prix des batteurs sur socle comme si on suivait la bourse! J’ai pris du retard dans la lecture des billets: rendez-vous à Montréal depuis deux jours. Je reviendrai me mettre à jour!

  4. La Marmotte dit :

    Pour nous, la pizza a été notre première aventure dans notre histoire d’amour avec le pain.
    Et je comprends parfaitement ton problème de disponibilité de pizza… ici elle est livrable, mais elle est beurk!

    Et je crois que je ne saurais vivre sans mon batteur sur socle! 😉

  5. Ping :Sauce à pizza de chez moi | Les campagnonades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.