Poutine de blogue

Je fais des essais ces temps-ci. J’ai complètement lâché les réseaux sociaux, Twitter et Facebook. Je n’y annonce plus mes billets et je n’y interagis plus, non plus que je vois vos mises à jour, etc. Quand j’ai lâché la cigarette, j’ai découvert que l’argent qui y passait disparaissait ailleurs, qu’on ne voyait pas cette économie-là, finalement (y a pas de regret là pour autant, évidemment). Et là c’est un peu pareil: j’ai récupéré mon temps et pfuit, il me coule quand même entre les doigts! N’empêche: je récupère mon cerveau et je reprends possession de mes mots et de mes moyens.

Cependant il me manque parfois un endroit pour publier un lien ou partager une pensée (que voulez-vous je suis parfois hilarante (si si) et il faut bien que ça profite à autrui (ha!)). Alors je vais utiliser ma colonne de droite, mes billets éclair, que vous pouvez aussi voir en cliquant sur leur onglet ci-dessus. C’est pas parfait pour l’interaction, je vous explique. Pour commenter, faut cliquer. De la page d’accueil, faut cliquer sur le phylactère (mot dont ma fille n’arrive pas à se souvenir, c’est très drôle) ou sur le x0 (x nombre de commentaires), puis sur le titre du billet éclair. De l’onglet, cliquer sur le titre. Voilà. Je pense que je vais les utiliser pas mal plus, alors autant vous avertir. Ah oui: en général les billets éclair contiennent un lien, que l’on ne voit pas sur la page d’accueil. Vraiment, pas le choix de cliquer pour tout voir. C’est imparfait mais c’est le meilleur widget que j’ai trouvé pour mes besoins.

L’autre nouveauté (en phase d’essai), c’est le journal horticole sous forme de calendrier. Vous le voyez à droite sur la page d’accueil lui aussi. Je vais tenter d’y noter mes activités horticoles et récoltes pour la postérité (hahaha).

Alors voilà. 2017, année de défis à relever et de recentrage vers l’essentiel. Non mais on est-tu ben chez soi? 🙂 Sans blague… j’ai pris du recul. Et refusé (parce que finalement pour moi j’avais eu raison de la faire instinctivement dès le départ) la pression qui vient, petit à petit mais insidieusement et sournoisement, de l’extérieur, de la coquille des médias sociaux (et pourtant le format d’un blogue, qu’on a dit mort depuis longtemps, me convient parfaitement!). J’essaie de lâcher l’ego, aussi (entre autres? Je suis tannée des expert(e)s et vous n’en trouverez pas ici; j’veux dire que je ne suis qu’une humaine qui fait des essais dans sa vie, et que le ton j’vais vous dire comment ça marche, qui est si populaire et que tant de gens aiment, moi… je ne peux plus. Les règles fermes, les diktats, les c’est-comme-ça, c’est trop pesant pour moi. Ah c’est rapide et ça n’exige pas de réflexion. Comme un gourou. Et je recule… en courant! Voilà, encore à contre-courant. C’est comme ça!).

Print Friendly, PDF & Email

Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

6 réponses à Poutine de blogue

  1. Lyne Lavoie dit :

    C’est justement ton p’tit côté  »je suis rebelle et je m’assume » qui m’avait accrochée au début fait que j’me plaindrai pas de ton changement de cap facebookien!Je viens te voir plus souvent ici c’est tout!

    • Campagnarde dit :

      Tant mieux! Mais c’est drôle, hein: tu me dis rebelle, Chantal me dit intense (assumée, ça oui). Moi… je suis juste moi (et les mots qu’on utilise pour me décrire me trottent longtemps dans la tête; au moins maintenant je ne les adopte plus sans question!). Je vois bien que je suis décalée, mais je ne le cherche pas, je ne fais pas d’effort *pour* ça – surtout des efforts (généralement vains( pour comprendre/voir en quoi je décale. M’enfin, chu d’même. 😉

  2. Lyne Lavoie dit :

    Rebelle était peut-être un peu fort.Je dirai donc que ce que j’ai aimé ,en premier ,c’est ta manière de penser en dehors des cadres généralement établis.Et c’est justement parce que j’ai senti que c’était ta nature profonde et non une façon de rendre ton blogue intéressant qui a fait que j’ai accroché et que je sois encore là à ta suivre depuis toutes ces années!

    • Campagnarde dit :

      Ouin non il est manifeste d’où je suis que les «façons de rendre mon blogue intéressant»… c’est pas un jeu dont je connais les règles. 😉 Ça a les avantages de ses inconvénients, évidemment. 🙂 xx

  3. C’est drôle, j’ai l’impression de lire ici un résumée de dizaines de conversations qu’on a eu!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *